lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
CFPPA La Cazotte : une formation salarié qualifié d’exploitation ovine cet automne

23 juillet 2020

CFPPA La Cazotte : une formation salarié qualifié d’exploitation ovine cet automne

Gilles Bernat (lycée La Cazotte), Jean-François Cazottes (CDASA), Laurent Reversat (CFPPA La Cazotte), Gérard Parisot (lycée La Cazotte) et Bénédicte Rigal (CFPPA La Cazotte).

Le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) La Cazotte, à Saint-Affrique, va lancer une formation de salarié(e) agricole qualifié(e) sur exploitation ovine cet automne, en phase avec les attentes des éleveurs du bassin ovins lait et viande de Roquefort mais aussi caprins.

Différentes organisations professionnelles de la filière ovin lait, Pôle Emploi, Mission locale et le CFPPA La Cazotte se sont consultés au sein de trois groupes de travail pour mettre sur pied une nouvelle formation appelée «CQP salarié en exploitation ovine» qui sera ouverte cet automne, sans doute en novembre.

«Ce certificat de qualification professionnelle en exploitation ovine est le résultat d’une réflexion lancée il y a plusieurs années», résume Jean-François Cazottes, président du comité de développement agricole du sud Aveyron (CDASA). «Ce bassin de production de Roquefort compte environ 2 000 fermes, rien qu’en Aveyron. Il y a des salariés CUMA, de groupements d’employeurs, mais nous avons aussi besoin de recruter d’autres salariés compétents car le métier évolue vite techniquement. Ces nouveaux salariés, qui seront peut-être de futurs chefs d’exploitations, devront apprendre à travailler en pleine autonomie. C’est aussi l’objectif de cette formation CQP».

Pour Laurent Reversat, président du CFPPA La Cazotte, «il y a en effet des emplois possibles sur ces fermes. Les éleveurs ovins hésitent à embaucher car il manque de la main d’œuvre qualifiée. Cette formation CQP élaborée avec l’appui des éleveurs est une bonne réponse destinée peut-être à de futurs associés. Par ailleurs, les éleveurs ont aussi une vie à côté de leur métier. Il peuvent donc se faire aider».

Gilles Bernat, président du conseil d’administration du lycée agricole La Cazotte, enchaîne : «il manquait ici un module de formation entre celui d’ouvrier agricole-conduite de tracteur-agnelage (280 heures plus 4 semaines de stage) et le titre éleveur ovins (455 heures plus 1 365 heures apprentissage). C’est chose faite avec le module intermédiaire CQP salarié d’exploitation ovine (420 heures)».

Ovins et caprins

Ces 420 heures, soit 12 semaines, seront ouvertes cet automne avec un module obligatoire et deux autres au choix, selon Bénédicte Rigal, directrice Formation professionnelle et apprentissage à La Cazotte. Alimentation et mises-bas avec suivi du troupeau sont imposés. Les deux modules figurent dans cette liste : traite, conduite-entretien du matériel, transformation-vente à la ferme, mises-bas et suivi du troupeau caprin.

Pour Gilles Bernat, «l’élevage ovins lait est une production rémunératrice capable de se payer un salarié. Lorsque l’on parle de salarié, certains ne voient que la charge qu’il représente et non le bénéfice. Il faut changer cet état d’esprit ! Nous sommes dans un rayon laitier dynamique avec Roquefort et le 4e bassin qui produisent des agneaux de qualité avec un prix en progression. Cette formation CQP est bien située au cœur de notre bassin de production ovine».

En Occitanie, deux autres CFPPA mettent aussi en place cette formation, dans le Lot et l’Hérault. Au CFPPA La Cazotte, elle est évolutive et pourra être adaptée aux besoins des éleveurs ovins ou caprins si nécessaire.

D.B.

Renseignements :

CFPPA La Cazotte. Route de Bournac à Saint-Affrique.

Tél : 05 65 98 10 35.

Mail : cfppa.st-affrique@edu cagri.fr