lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Printemps à la ferme : premier rendez-vous avec les Fermes de Montégut

23 mai 2019

Printemps à la ferme : premier rendez-vous avec les Fermes de Montégut

Pendant un mois, du 30 mai au 30 juin, 7 fermes aveyronnaises participent au Printemps à la ferme, manifestation du réseau Bienvenue à la Ferme qui permet de fêter avec les agriculteurs, l’arrivée des beaux jours ! Premier rendez-vous jeudi 30 mai à Sébrazac autour de deux fermes à Montégut qui s’unissent pour offrir une journée de détente et de convivialité !

Sophie et Daniel Frank Vassal sont des «anciens» du réseau Bienvenue à la ferme. Investis depuis plus de 20 ans dans la vente directe de leurs produits (autruches et veaux fermiers) et dans l’accueil à la ferme, ils ont pris sous leur aile, leurs voisins, Emilie et Jérôme Routaboul qui vont bientôt rejoindre le réseau Bienvenue à la ferme à travers leurs produits de canards gras et gâteaux à la broche.

Ensemble ils ont décidé de participer au printemps à la ferme en proposant une journée découverte autour de leurs produits, jeudi 30 mai (lire programme ci-dessous). Cette entraide ne date pas d’hier puisque de longue date, les deux couples travaillent ensemble pour les travaux de fenaison par exemple. «C’est une continuité et quand Emilie et Jérôme ont décidé de se lancer dans la vente directe, nous avons partagé avec plaisir notre expérience», expliquent Sophie et Daniel Frank Vassal qui mettent à disposition de leurs voisins, leur atelier de transformation.

Tout a commencé par la réalisation d’une banderole commune de leurs deux fermes situées à Montégut sur la commune de Sébrazac, en début d’année. «Nous avons décidé de nous partager les marchés en mettant en commun nos produits sur un même stand», explique Emilie. Ainsi, les produits des fermes de Montégut sont sur les marchés de St Chély d’Aubrac, Entraygues, Laguiole, Espalion, Bozouls et Rodez chaque semaine et sur les marchés de producteurs de pays l’été, une façon pour chacun d’élargir sa clientèle. Alors quand le Printemps à la ferme s’est profilé (démarche à laquelle ont déjà participé Sophie et Daniel), les deux couples n’ont pas hésité à proposer une journée commune. «Nous avons aussi associé à notre journée, un vigneron de la commune, Alain Ginisty, qui accompagnera une randonnée et présentera ses vins. De même quelques producteurs du coin et des artisans d’art présenteront leurs produits sur un petit marché», expliquent les deux couples, soucieux de partager avec les visiteurs, les savoir-faire locaux.

Le repas fermier du déjeuner mettra aussi à l’honneur les produits du terroir : le canard d’Emilie et Jérôme en entrée, le veau et l’autruche de Sophie et Daniel en plat, le Bleu des Causses de François Fleys et le cabécou de Coubisou en fromages et le gâteau à la broche d’Emilie. Elle réalisera d’ailleurs en direct l’après-midi des gâteaux à la broche à l’œuf d’autruche et les visiteurs pourront aussi visiter la ferme de Sophie et Daniel.

«C’est une première pour nous mais nous sommes confiants car nous savons que Sophie et Daniel ont l’expérience de ce genre de journées», confient Emilie et Jérôme. Jérôme s’est lancé en 2012 dans la vente directe de ses produits à base de canards gras, un élevage qu’il a démarré en 1998. «L’idée de transformer et de vendre en direct me trottait dans la tête depuis quelques temps et j’ai eu l’opportunité de faire un marché à Sérignan. J’ai pris contact avec le lycée La Roque pour la transformation dans un premier temps et depuis 2 ans, je transforme dans le laboratoire de Sophie et Daniel», raconte Jérôme qui transforme 500 canards à l’année. Emilie l’a rejoint sur la ferme en 2015 et a eu l’idée de se lancer dans la fabrication de gâteaux à la broche. «Il n’y avait pas de gâteau à la broche sur les marchés où nous étions, du coup je me suis lancée !», sourit-elle. Elle le vend au kg ou à la coupe, ou entier. «En un mois j’ai déjà quelques clients réguliers ! Et par exemple sur le marché de Saint Chély, les marcheurs du Chemin de Saint Jacques apprécient beaucoup ce gâteau !», complète-t-elle.

C’est donc avec le sourire et «sans se prendre la tête» que Sophie et Daniel et Emilie et Jérôme attendent les visiteurs nombreux le 30 mai pour échanger avec eux sur leur métier, leur façon de travailler ensemble. «Nous voulons montrer une image dynamique de l’agriculture, et montrer que l’on peut travailler en bonne entente pour promouvoir les produits de notre terrioir», concluent les deux couples.

Eva DZ