lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Foie gras : coup de cœur à la ferme du Lévézou

20 décembre 2018

Foie gras : coup de cœur à la ferme du Lévézou

Il y a quelques années, Franck et Véro Josceran ont arrêté de traire leurs vaches pour se consacrer à l’élevage de canards et lancer un atelier de transformation à la ferme. Depuis, leur exploitation, adhérente du réseau Bienvenue à la ferme, fait partie des fers de lance de la promotion des produits de qualité de l’Aveyron. La récompense est tombée cette année, avec une médaille d’or et un coup de cœur pour leur foie gras au concours départemental officiel à Villefranche.

C’est une belle histoire que celle de Franck et Véro Josceran, installés à Vezins de Lévézou. Cet ancien pompier s’est reconverti dans l’agriculture en s’installant sur l’exploitation laitière de ses beaux-parents. Ruthénois pure souche, Franck a la passion de son département et des bons produits chevillée au corps. Ses parents étaient propriétaires d’un café restaurant à Rodez et son frère est traiteur.

«Nous avons arrêté de traire il y a 6 ans et pris un virage à 360 degrés en nous lançant dans la transformation», explique Franck. Déjà la ferme avait un atelier de gavage de canards avec la Quercynoise et l’idée était de pouvoir transformer une partie de la production pour la vendre en direct. «Nous avons démarré avec l’atelier du lycée La Roque pour voir où nous allions. notre prévisionnel de 150 à 200 canards a vite été dépassé puisque dès la première année, nous avons transformé 700 canards et nous atteignons quasiment les 1 000 têtes aujourd’hui. Et un veau par mois issu de notre troupeau Aubrac converti en AB», poursuit l’éleveur - producteur fermier. Si la ferme du Lévézou dispose aujourd’hui de son propre atelier, elle continue de transformer le foie gras au lycée La Roque, dans un atelier agréé CE. Le sertissage et l’autoclave sont aussi réalisés par l’éleveur au lycée. «J’apprécie de pouvoir garder un pied à La Roque, sans cet atelier, je n’aurais pas pu me lancer», tient à souligner Franck, qui à l’occasion donne quelques cours aux étudiants du CFPPA et accueille des groupes de BTS sur sa ferme.

«Aujourd’hui nous vivons bien de notre métier et nous sommes heureux de partager notre passion», avance Franck qui a développé l’accueil à la ferme, via le réseau Bienvenue à la Ferme. Plus de 1 700 personnes passent par sa ferme l’été ! Il a conçu également une aire d’accueil qui lui permet de recevoir des campings-car (250 par an). «Pour ma communication, je m’appuie sur les démarches porteuses, comme Aveyron Vivre Vrai et Fabriqué en Aveyron. Nos élus nous ont mis à disposition ces outils qui nous permettent de mettre en avant la qualité aveyronnaise. Et cela attire !», assure Franck. C’est ainsi qu’il a noué des liens avec un viticulteur du Vaucluse (Domaine des Ondines), ainsi qu’un producteur de Champagne. «Nous nous servons de nos vitrines respectives pour vendre nos produits, ce sont de bons échanges». Et la Ferme du Lévézou en voit les bénéfices puisque ses ventes augmentent de 5 à 6 % chaque année.

Les belles rencontres sont aussi sur le département. «Magaly Bruel et Daniel Marre de la Chambre d’agriculture m’ont convaincu l’année dernière de participer au concours départemental officiel foie gras et salaisons de Villefranche de Rouergue. Pour notre première participation notre foie gras mi-cuit a remporté la médaille d’argent et cette année, il a été désigné coup de cœur du jury et médaille d’or ! Et notre foie gras cuit en verrine a décroché l’argent. C’est une belle récompense et ces médailles ont réellement boosté nos ventes et contribué à la notoriété de nos produits», a souligné Franck.

Un beau parcours qui donne des idées nouvelles au couple : le réaménagement de son magasin à la ferme, le développement d’un marché de producteurs de pays sur le Lévézou, une réflexion autour d’une ferme pédagogique... «Nous aurions aussi aimé être associés au marché de l’Aveyron à Paris Bercy mais ce n’est pas facile de l’intégrer en tant que producteur fermier...».

Fier d’être agriculteur, Franck mesure le chemin parcouru : «Nous avons la chance en agriculture de pouvoir rebondir, d’être libre de pouvoir entreprendre, sans la pression d’un supérieur. Certes il y a du boulot entre l’élevage, la transformation, la commercialisation et la communication mais on n’a rien sans rien !». Franck et Véro, sur la ferme, sous-traitent les travaux des champs et donnent leur priorité à l’élevage, la transformation, la commercialisation et l’accueil. La Ferme du Lévézou continue d’être présente chaque samedi matin, au marché de Salles Curan et puis avant Noël au marché de Pont de Salars. Elle assure une fois par mois, les livraisons vers le Vaucluse. De mai à octobre, Franck et Véro assurent ensemble l’accueil à la ferme.

Son expérience, Franck aime aussi la partager avec d’autres entrepreneurs. Il a récemment participé à l’assemblée générale d’Aveyron Ambition Attractivité présidée par Jean-Claude Luche, pour témoigner de son parcours. L’éleveur est aussi impliqué à l’Office de tourisme Monts et Lacs du Lévézou et n’hésite pas à solliciter les élus locaux, Christel Sigaud Laury, conseillère départemental pour promouvoir l’agriculture du Lévézou.

Franck et Véro ne restent pas non plus sur leurs acquis en termes de produits : chaque trimestre un nouveau vient compléter leur gamme en frais ou conserve : foie gras, cou farci au foie gras, pâté au foie gras, magret, paupiette de canard au foie gras, magret au foie gras, cuisse confite... Pour la production de veau, ils misent sur des petits colis entre 3 et 5 kg dont le contenu change avec la saison (blanquette l’hiver, brochette et saucisse à griller l’été). Les deux agriculteurs réfléchissent à intégrer la démarche Bleu Blanc Cœur. La Ferme du Lévézou fera donc encore l’actualité dans les mois à venir ! Leur prochain rendez-vous sera à la Pentecôte avec les portes ouvertes de l’exploitation où plus de 800 personnes ont pris leurs habitudes ! Au menu apéro concert, marché de producteurs locaux, rando pédestre et équestre, visite de la ferme et bien sûr déjeuner tête de veau et repas avec les produits de la ferme !

Eva DZ