lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Assemblée générale de la coopérative les Chevriers du Rouergue : une nouvelle présidence

19 décembre 2019

Assemblée générale de la coopérative les Chevriers du Rouergue : une nouvelle présidence

La coopérative les Chevriers du Rouergue s’est réunie en assemblée générale mardi 17 décembre à Rodez. Les bilans d’activité et financier sont positifs pour la campagne 2018-2019 conclue par un changement de présidence.

Présidente depuis un an, Agnès Eche a décidé de quitter son poste, annonce confirmée lors de l’assemblée générale conduite notamment par l’ancien président de la coopérative, Jean-Paul Fayret. Il a lu le texte rédigé par les administrateurs en préambule à la réunion, évoquant le départ d’Agnès Eche, en la remerciant «pour son engagement au cours de cette année». Suite à l’élection organisée dans la foulée de l’assemblée générale, c’est Jean-Noël Angles qui été élu à la majorité au poste de président de la coopérative. Il est âgé de 50 ans, installé depuis 1996 à Prévinquières avec un élevage comptant aujourd’hui 230 chèvres. «Je vais travailler dans la continuité de mes prédécesseurs avec l’ambition de développer notre coopérative», a-t-il notamment déclaré.

S’agissant de la campagne 2018-2019, la coopérative affiche de bons résultats avec 145 adhérents, dont six engraisseurs de chevreaux. Le cheptel total des adhérents est désormais de 34 141 chèvres plus 12 117 chevrettes pour le renouvellement. 31 % des élevages (45) comptent entre 200 et 300 chèvres, 21 % entre 300 et 400 chèvres (31) et 20 % entre 150 et 200 chèvres (30). Concernant l’activité commerciale du groupement, pour les chevreaux naissants, la collecte se répartit en deux périodes, 35 % à l’automne, 60 % en début d’année. «La marge nette par chevreau est en baisse, due à l’augmentation des charges, combinée à la baisse du prix de vente des chevreaux», selon Sandrine Alazard administratrice.

Pour les chevreaux finis, «les ventes sont en baisse avec un poids d’abattage en légère hausse», relève Jean-Paul Fayret. La totalité a été vendue aux Etablissements Ribot. «Le prix de vente est stable pour cette campagne, à 2,80  euros/kg». Jean-Noël Angles a continué sur les boucs reproducteurs, 248 ont été commercialisés par 32 vendeurs. Pour les chevrettes, toujours pour cette campagne, 3 492 ont été commercialisées par 45 vendeurs. «C’est donc 300 chevrettes en plus cette année, notamment des animaux sevrés, du fait de l’installation de nouveaux chevriers en Aveyron». Pour les chèvres de réforme, les ventes sont làaussi en progression de 171 unités, «avec une hausse de 1,10 euro/chèvre grâce à la diversité des débouchés».

Enfin, pour la vente de poudre de lait aux adhérents, auprès des deux fournisseurs RAGT et Unicor, elles ont légèrement baissé avec un prix qui reste stable. La coopérative a fait ensuite un point sur les différentes ristournes du groupement pour ses adhérents.

D.B.