lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Taupes - campagnols terrestres : après les foins,une période stratégique

19 juillet 2018

Taupes - campagnols terrestres : après les foins,une période stratégique

La surveillance des taupes et des campagnols terrestres, réalisée actuellement par le PNR de l’Aubrac, montre que quelques foyers de rats taupiers sont présents sur certaines parcelles. Alors que l’herbe n’a pas encore repoussé, la période est idéale pour la lutte directe, en prévention des augmentations de population à venir à l’automne.

Les populations de campagnol terrestre suivent un cycle annuel : peu fréquentes au printemps, elles se développent progressivement au cours de l’été pour atteindre un maximum à l’automne, avant que les rigueurs hivernales ne les limitent.

La lutte directe peut être réalisée de 3 manières : lutte chimique (dans le respect de la règlementation) au PH3 contre la taupe et à la bromadiolone contre le campagnol terrestre, et piégeage qui présente l’avantage de voir le résultat de son travail et de connaître la proportion de taupe et de campagnol présents sur la parcelle.

Quelle que soit la méthode choisie, il est nécessaire de voir les tas de terre dans les prairies pour savoir où lutter. Après les foins réalisés depuis mi-juin, l’herbe, encore basse, permet actuellement aux agriculteurs d’être plus efficaces dans la lutte préventive. En ce moment, les populations de campagnol sont encore suffisamment basses pour être maîtrisées, ce qui sera largement plus difficile cet automne.

C’est là le principe de la lutte préventive : il ne faut jamais oublier qu’un couple de campagnol terrestre piégé au printemps évite 100 individus sur la prairie à l’automne.

La surveillance des populations de taupe et de campagnol est réalisée par le PNR de l’Aubrac sur 7 zones pilotes dans le cadre d’un programme expérimental mené en partenariat avec le réseau des FREDON et les trois Chambres d’agriculture, grâce au financement de l’Europe (FEDER Massif central), de l’Etat (DRAAF AuRA) et de la région Occitanie. Sur ces 7 secteurs, plus de 70 agriculteurs volontaires sont accompagnés pour mettre en place une lutte directe coordonnée, mais aussi pour développer des actions préventives d’autre nature : renforcement de la prédation, adaptation des itinéraires techniques de gestion des prairies, etc.

Le programme permet en outre de mieux comprendre la dynamique du campagnol sur l’Aubrac pour prévenir les pullulations. A noter par ailleurs qu’un stage de fin d’étude d’ingénieur agronome est en cours pour six mois : il vise à déterminer des stratégies de prévention et de lutte qui soient adaptées au système d’exploitation agricole.

Enfin, ces expériences et travaux seront restitués progressivement dans les mois qui viennent sous forme de journées techniques proposées à l’ensemble des agriculteurs intéressés, ainsi qu’aux lycées agricoles proches de l’Aubrac.

Informations : www.projet-pnr-aubrac.fr - Etienne Hérault (e.herault@projet-pnr-aubrac.fr).

Le programme de lutte contre les pullulations de campagnol terrestre sur l’Aubrac est cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme opérationnel interrégional FEDER Massif central.