lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Lycées d’enseignement agricole : à la découverte de la filière Roquefort

18 juillet 2019

Lycées d’enseignement agricole : à la découverte de la filière Roquefort

A la veille des vacances scolaires, vendredi 5 juillet, plus de 120 enseignants et personnels techniques des trois lycées agricoles publics du département sont partis à la découverte de la filière AOP Roquefort, sur le secteur de Réquista.

L’initiative a été lancée il y a deux ans par l’Agricampus La Roque. L’établissement profite de la sortie annuelle du personnel (enseignants, techniciens, administratifs...) pour partir à la rencontre d’une filière agricole. Après le Veau d’Aveyron et du Ségala l’année dernière, le choix s’est porté cette fois-ci sur l’AOP Roquefort. Et l’établissement a invité ses collègues, les lycées Beauregard de Villefranche de Rouergue et La Cazotte de Saint Affrique à se joindre à cette journée. Ils étaient donc plus de 120 personnes employées par ces trois établissements à partir pour Réquista, pour en savoir un peu plus sur l’AOP Roquefort, l’organisation de cette filière, ses projets, ses perspectives.

La journée était coordonnée par la Chambre d’agriculture. C’est donc Adeline Canac, vice-présidente de la Chambre d’agriculture et agricultrice à Durenque, tout près de Réquista, qui a accueilli le groupe. «Vous formez les futurs agriculteurs et salariés de l’agriculture, des métiers exigeants qui nécessitent de bien connaître le milieu et les filières qui le composent», a-t-elle introduit. «A l’heure où de nouveaux enjeux, au-delà de la pure technique, émergent comme la sécurité alimentaire, le respect de l’environnement, les circuits courts, l’entretien des espaces... Il est important de vous montrer comment les agriculteurs font évoluer leur métier pour que vous ayez les bonnes infos», a-t-elle poursuivi.

Elle a rappelé combien les agriculteurs du département étaient engagés dans les démarches qualité, citant les trois AOP fromagères Laguiole, Roquefort et Bleu des Causses, les viandes sous label, Veau d’Aveyron et du Ségala, Bœuf Fermier Aubrac, Fleur d’Aubrac, Agneau laiton de l’Aveyron, Agneau fermier des pays d’Oc et les quatre appellations viticoles, AOP Marcillac, Côtes de Millau, Entraygues Le Fel, Estaing et l’IGP Vins de l’Aveyron. Tous ces signes officiels de qualité étaient représentés lors du déjeuner préparé par l’équipe locale des JA pour proposer un panel complet des produits de qualité du département au personnel des établissements agricoles.

Avant la dégustation, les participants ont échangé avec Jérôme Faramond, président de la Confédération générale de Roquefort. «A travers la visite de deux élevages, et la rencontre avec des éleveurs, nous voulons vous montrer notre engagement à produire un lait pour une filière et un produit de qualité, le Roquefort, première AOP de France», a-t-il expliqué. Avec ses collègues agriculteurs, il a communiqué une vraie passion pour son métier et son produit. «C’est sûr tout n’est pas simple, nous avons vécu quelques difficultés comme la réforme de notre filière mais nous sommes avant tout des passionnés qui défendont notre produit jusqu’au bout». En atteste la réussite de la première fête du Roquefort début juin qui a attiré plus de 16 000 personnes en deux jours dans le petit village de Roquefort !

«Nous sommes une filière qui compte dans l’économie locale, dans le rayonnement du département. C’est pourquoi il est important de communiquer positivement auprès des jeunes en formation dans vos établissements parce que nous avons besoin d’assurer le renouvellement de nos producteurs», assure Jérôme Faramond.

Des messages qui sont passés auprès des personnels des trois lycées agricoles, repartis enchantés de ces échanges. «Cette journée contribue à recréer du lien entre la profession agricole, les enseignants et les établissements. Nos échanges sont positifs et constructifs pour tous ceux qui travaillent au développement de l’agriculture du territoire», a résumé Bruno Montourcy, président de l’Agricampus La Roque.

Eva DZ