lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Action FDSEA-JA à la DDT : trop de contrôles !

18 juillet 2019

Action FDSEA-JA à la DDT : trop de contrôles !

Des contrôles à tout va, des paiements retardés, des instructions trop longues,... 150 agriculteurs de la FDSEA et des JA sont venus clamer leur ras le bol face à cet acharnement de l’administration, mercredi 17 juillet en soirée à la DDT.

«Remettre du bon sens dans l’action publique», tel était l’objectif de l’action syndicale lancée par la FDSEA et les JA de l’Aveyron, mercredi 17 juillet en soirée. Devant la DDT, ils étaient 150 à venir dire leur ras le bol des lenteurs de l’administration voire des blocages.

«Les agriculteurs pâtissent d’une administration qui avance difficilement et lentement sur les dossiers, posant de sérieux problèmes de trésorerie aux agriculteurs et freinant des projets d’installation et d’amélioration des conditions environnementales, de bien-être animal et de travail», ont dénoncé les agriculteurs emmenés par Laurent Saint Affre, président de la FDSEA (lire aussi le point de vue en page 2) et Anthony Quintard, président de JA 12.

Ainsi, la FDSEA et les JA dénoncent la forte augmentation du nombre de contrôles PAC dans les exploitations du département. Ils ont ainsi bondi de 60% depuis 2017 «sans justification», le taux de contrôle de l’Aveyron (12%) est du coup bien supérieur à la moyenne nationale (5%) !

Autre sujet de colère : le retard dans le paiement des acomptes prévus des dossiers de calamités sécheresse 2018 qui concernent 63 communes. Les premiers paiements prévus dans l’été seraient finalement repoussés à l’automne, soit plus d’un an après le sinistre ! «Une aberration» pour les responsables syndicaux qui sont donc venus demander des comptes à la DDT.

FDSEA et JA ont aussi dénoncé les retards dans l’instruction des dossiers d’aide à la construction, l’aménagement et la mise aux normes des bâtiments engendrant des retards dans les projets d’investissement voire d’installation et des problèmes de trésorerie. «Inadmissible» pour la FDSEA et les JA qui ont relayé leur message auprès du DDT, Laurent Wendling.