lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
CUMA de Villecomtal : bons pneus et bon travail !

17 septembre 2020

CUMA de Villecomtal : bons pneus et bon travail !

Légende photo : Maxime Puech devant le tracteur de 120 chevaux, et les pneus arrière de 520/70 R 38.

Comme dans toutes les exploitations agricoles et les CUMA, le poste pneus est pris au sérieux par les agriculteurs soucieux de l’efficacité du travail et de leur sécurité. Reportage chez un adhérent de la CUMA de Villecomtal dotée de trois tracteurs.

Maxime Puech est installé avec son père Christian au GAEC des Belles Vaches à Rodelle. Ils élèvent 95 vaches de race Aubrac sur une SAU de 150 ha. Ils produisent pour la coopérative Celia et dans les filières Bœuf Fermier Aubrac et Fleur d’Aubrac. L’éleveur est administrateur de la FD CUMA et adhérent de la CUMA de Villecomtal, qui emploie «deux salariés et demi». Les adhérents possèdent des tracteurs de 120, 140 et 180 chevaux, dont le plus récent a quatre ans. «Les évolutions techniques sur les tracteurs se démocratisent de plus en plus, avec le GPS, l’écran tactile, et la télévision parfois avec une connexion smartphone !», sourit Maxime Puech.

Ces innovations sont prises en compte dans le renouvellement du matériel, mais la question du prix également. «Lorsqu’il faut choisir, nous prenons en considération la puissance au sol, le moteur, la boîte de vitesses, les roues, le confort en général. Les pneus restent un facteur important car le diamètre des roues est lié aussi à la puissance. Plus le pneu est large, et plus il est cher aussi». Le choix du pneu et de son gonflage sont toujours bien réfléchis dans la CUMA. «Nous avons les divers travaux de semis, d’épandage, etc, avec des trajets effectués sur les routes. Il faut donc faire attention au type de pneu qui doit être adapté aux longues distances et au confort de nos salariés», note Maxime Puech. «Par exemple notre gros tracteur qui tracte le composteur de la l’inter-CUMA de Foumérous, fait le trajet Villecomtal-Rignac».

Jumelage de pneus arrière

La CUMA change les pneus de ses tracteurs en moyenne une fois tous les deux ans, selon l’usure, l’usage, et la valeur du pneu qui peut être proposé sur le marché de l’occasion. Le gonflage est appréhendé avec sérieux : «pour l’élagage par exemple, nous surgonflons le coté droit, car le tracteur porte en effet à droite lors des travaux. Cela permet de maintenir une assiette plate pour la sécurité et préserver les qualités du pneu. Nous avons un compresseur dans l’atelier facile à utiliser par les salariés ou nous-mêmes. Autre exemple, lorsque le tracteur est doté d’un chargeur, nous surgonflons les deux pneus avant pour les mêmes raisons de sécurité».

Particularité de la CUMA de Villecomtal, le tracteur de 120 chevaux est équipé d’un jumelage : «c’est à dire la possibilité de mettre quatre roues à l’arrière, donc une deuxième paire, plus deux autres roues à l’avant, soit un jeu de six roues au total. Nous les installons pour les travaux de broyage des refus (ronces, genets, etc) sur les fortes pentes. La stabilité, l’adhérence, la sécurité sont ainsi meilleures. Le tracteur patine moins et cela permet de préserver l’herbe en surface». Ces six roues ont des diamètres inférieurs avec une garde au sol rabaissée de 15 cm.

Enfin, question crevaison, la CUMA a aussi son lot de mauvaises surprises, sans excès cependant : «les travaux dans les bois sont parfois des lieux de crevaison. Nous avons en général deux réparations de pneus à faire chaque année». S’agissant du tracteur, «les pannes les plus fréquentes sont les bris de rétroviseur, voire des soucis de filtres à gazole... Mais quand l’entretien régulier est bien fait, ce qui est notre cas à la CUMA de Villecomtal, le matériel est fiable», conclut Maxime Puech.

D.B.

Article extrait de notre dossier spécial "tracteurs".