lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
MSA Midi-Pyrénées Nord-Cercle12 et le loup : soutien social et dialogue

16 mai 2019

MSA Midi-Pyrénées Nord-Cercle12 et le loup : soutien social et dialogue

La MSA Midi-Pyrénées Nord en partenariat avec le Collectif des éleveurs de la région des Causses (Cercle 12) ont mis en place un réseau de huit fermes touchées par des attaques de loup sur le Sud-Aveyron. Objectif : «communiquer auprès du grand public sur la réalité du métier, et les difficultés du pastoralisme sur le Larzac et le Causse de Sévérac».

«Sensibiliser la population aux conséquences des attaques de loup sur les éleveurs», notamment psychologiques, est aussi l’ambition de cette action présentée vendredi 10 mai à Millau, menée par les délégués de la MSA du comité territorial du Millavois présidé par Bernard Fabre, éleveur retraité, ancien associé d’un GAEC touché par des attaques de loup sur le secteur de Cornus. L’après-midi organisé au GAEC ovins lait de la Martinerie sur les hauteurs de Millau, lui aussi concerné par les attaques de loup, était notamment animé par Nathalie Chauchard, administratrice et référente MSA au comité territorial MSA du Millavois, en présence de Sabine Delbosc-Naudan, présidente déléguée MSA pour l’Aveyron. «Nous avons déjà mis en place ce type d’action de terrain sur des thèmes variés comme la retraite, le vieillissement, les relations avec les adolescents... Cette fois, nous sommes sur une problématique loup qui peut avoir des conséquences psychologiques sérieuses chez les éleveurs», résume Sabine Delbosc-Naudain.

Conséquences psychologiques

Nathalie Chauchard confirme : «cette réunion avait pour but d’expliquer au grand public et aux professionnels du tourisme que les attaques de troupeau ont des conséquences sociales et psychologiques importantes chez les éleveurs et leurs familles. Il faut rappeler que la MSA peut également financer un suivi psychologique. Nous avons profité de cette rencontre pour projeter le film réalisé par la MSA de Savoie («La montagne en sursis») avec des témoignages poignants d’éleveurs des Alpes du nord, en lien avec des médecins du travail (lire ci-dessous). Les risques de dépression chez les éleveurs sont à prendre au sérieux dans ces cas précis. Et nous savons que ces attaques de loup traumatisent également les enfants des éleveurs». Mélanie Brunet, co-présidente du Cercle 12, enchaîne : «l’objectif est de sensibiliser les citadins, les consommateurs, ceux qui voient le loup seulement comme une espèce protégée, sans mesurer les attaques et la réalité psychologique sur les fermes impactées. C’est ce fossé-là qu’il faut combler entre les gens des villes et ceux de la campagne».

Pour les éleveurs, la présence du loup met en danger le pastoralisme, mais aussi les productions agricoles de qualité pourtant demandées par les consommateurs. Lors de la visite de la ferme du GAEC de la Martinerie, ils ont une nouvelle fois expliqué l’impossibilité de mettre en place les mesures de protection préconisées par les pouvoirs publics, en évoquant notamment les dispositifs de tir d’effarouchement, simple, renforcé, etc.

Mais l’objectif de la rencontre était principalement centré sur la mise en place du réseau de huit fermes (lire ci-contre) par la MSA et le Cercle 12. Le message est bien passé auprès des personnes présentes, et les représentants des offices de tourisme qui vont relayer la communication portée par la MSA et Cercle 12. Nathalie Chauchard conclut : «cette problématique du loup dans le quotidien des éleveurs nous préoccupe depuis longtemps. La MSA a déjà mis en place une cellule pluridisciplinaire qui peut accompagner celles et ceux qui sont touchés par les attaques de loup, avec notamment des psychologues et un numéro de téléphone dédiés» (lire ci-dessous).

D.B.

«Agri’écoute» au 09 69 39 29 19

Lors de cette rencontre, Sabine Delbosc-Naudan, présidente déléguée MSA pour l’Aveyron, a rappelé les dispositifs de soutien de la MSA. «Le mal-être en milieu agricole est une réalité préoccupante. Pour y faire face, la MSA se mobilise depuis de nombreuses années pour accompagner les exploitants et salariés agricoles, ainsi que leur famille, en cas de situation de souffrance ou de détresse. Agri’écoute est un service téléphonique mis à leur disposition, 24 heures/24, dédié au monde agricole et rural».

«La montagne en sursis» : des témoignages d’éleveurs sur internet

La chaîne vidéo MSA TV reprend le film «La montagne en sursis» tourné par la Savoie (1), diffusé lors de cette réunion de Millau, et qui donna lieu à un débat durant le dernier Salon de l’agriculture à Paris. C’est un film d’une dizaine de minutes intégré à cette émission enregistrée en direct du stand de la MSA, le 27 février. Avec comme invités du jour : Philippe Rossat, éleveur ovin ; Jean-Marc Moriceau, historien du monde rural (université de Caen) ; Colette Violent, administratrice MSA Alpes du Nord ; et Marie-Paul Le Guen, responsable Action sanitaire et sociale MSA Alpes du Nord. Selon le commentaire introductif du présentateur de l’émission, ce film réalisé en Savoie rassemble «des témoignages rares, beaucoup trop rares car ce sont des éleveurs qui s’expriment peu et pourtant, ils vont travailler avec la peur au ventre...».

(1) Vidéo sur le site internet de La Volonté Paysanne.

Huit fermes pour communiquer sur le pastoralisme

«Un territoire, des brebis, des hommes et... des loups !» introduit la MSA dans sa plaquette diffusée notamment dans les offices de tourisme, et présentant le réseau de huit fermes mis en place en partenariat avec le Cercle 12. «Pour parler de leur métier et montrer en quoi la cohabitation avec le loup est très difficile», les éleveurs reçoivent ainsi sur leur ferme avec leur troupeau, les visiteurs pour communiquer sur leur quotidien et les particularités de l’élevage sur les Causses. Les huit exploitations ouvertes au public sont les suivantes (visites gratuites sur rendez-vous) :

- Romain Boutry à Ste-Eulalie-de-Cernon.

- M. Goujon. GAEC de la Doline à L’Hospitalet du Larzac.

- M. Fabre. GAEC de Caussenuéjouls à Cornus.

- Jean-Louis Vidal à Cornus.

- Mélanie Brunet à Sévérac d’Aveyron.

- Bertrand Martin à Sévérac d’Aveyron.

- Noëlle Rousseau et David Kunze. GAEC du Cun à La Couvertoirade.

- Henriette et Michel Pons et Florian Glandières. GAEC de Figayrol à Cornus.

(Télécharger la plaquette et les contacts sur le site internet de la VP)