lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Veau de boucherie : faire appliquer le contrat d’intégration

16 avril 2020

Veau de boucherie : faire appliquer le contrat d’intégration

Sébastien Besombes, éleveur de veau de boucherie sur le Réquistanais, membre de la section spécialisée à la FNB :

«La première semaine de confinement, les abattages de veau ont augmenté mais les semaines qui ont suivi ont vu une dégringolade (- 34%) et même si un léger mieux a été ressenti la semaine dernière, nous restons dans le négatif. Cela engendre des décalages. Pour les éleveurs dont les entrées ou sorties de veaux ne sont pas d’actualité, ça ne change rien, ils continuent à travailler normalement avec des contacts téléphoniques avec leur technicien en cas de besoin.

Mais pour ceux dont les veaux doivent sortir, ils doivent les stocker sur pied 14 à 15 jours de plus en moyenne, allongeant tout autant la durée d’engraissement. Et pour ceux qui devaient entrer des veaux, le vide sanitaire est prolongé de 6 à 8 semaines (au lieu des 3 - 4 semaines en temps normal). Ces décalages vont forcément créer des déséquilibres mettant en péril les intégrateurs. D’autant que les prix ne suivent pas : nous perdons autour de 20 centimes par veau par semaine ! A cela il faut ajouter le manque de transparence dans le classement des veaux...

Nous sommes d’autant plus en colère que le nouveau contrat d’intégration rénové par l’ensemble des organisations nationales membres d’INTERBEV Veaux comprend déjà tous les outils nécessaires pour affronter cette période. Il prévoit notamment les cas particuliers d’allongement de la période d’engraissement et de retard de démarrage d’une bande, la rémunération des éleveurs reposant sur des indicateurs de références interprofessionnels. Il est validé mais il n’est pas encore signé. Nous comptons bien avec l’appui de la FNB, continuer à mettre la pression pour qu’il puisse être appliqué et ainsi apporter un peu d’oxygène aux éleveurs. Nous prévoyons aussi de communiquer largement en vue du week-end de Pentecôte pour promouvoir le veau».

Eva DZ