lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
FDSEA Aveyron : impact du Covid-19 et acquis syndicaux

14 mai 2020

FDSEA Aveyron : impact du Covid-19 et acquis syndicaux

Laurent Saint-Affre (notre photo), président de la FDSEA Aveyron, tire un premier bilan des huit semaines de confinement. L’activité syndicale s’est poursuivie au sein du réseau pour défendre la profession agricole aveyronnaise.

Circuits courts et marchés

Laurent Saint-Affre : «Notre travail en collaboration avec la Chambre d’agriculture concernant les circuits courts, la vente directe, les circuits de vente RHD, les Drive fermiers, les marchés de plein air, a été très soutenu, souvent en lien avec les municipalités. Nous pour- suivons notre action pour la réouverture de tous les marchés de plein air. Nous avons accompagné les démarches de mises en relation entre agriculteurs et consommateurs, avec par exemple, l’ouverture de certains rayons de super- marchés dédiés aux producteurs locaux».

Filières agricoles

L. S.-A. : «Les aides du Conseil régional ont permis de soutenir l’ac- tivité agricole et agroalimentaire en général, à tous les niveaux. Il y a eu un gros travail de la FDSEA en faveur de la filière ovins viande pour défendre l’agneau de Pâques. Nous avons évité la chute des cours et maintenu un niveau de consommation correct malgré tout. Dans un second temps, nous avons également travaillé en faveur de la filière veau, la promotion de cette viande avec une campagne de communi- cation efficace, là aussi, dans un contexte difficile. Nous avons également suivi de près les collectes laitières qui sont restées fluides et se sont globalement maintenues, sans rupture. Nous avons créé un baromètre des filières en lien avec les associations spécialisées pour disposer d’une information précise sur la situation des productions. Nous sommes particulièrement vigilants sur les filières viande (bovine, ovine et caprine), sur la filière foie gras, l’horticulture et la viticulture».

Déclarations PAC

L. S.-A. : «Nous avons obtenu un report des déclarations PAC au 15 juin, au lieu du 15 mai habituel. La FDSEA a obtenu ce délai supplémentaire et nécessaire, imposé par le confinement. Dans ce contexte, il a fallu nous adapter à l’accompagnement PAC des agriculteurs avec des formations à distance. Nous avons œuvré pour que Vivéa continue à financer ces formations. Nos quelque 57 tutoriels PAC ont très bien fonctionné. Les agriculteurs ont su aussi s’adapter à ce contexte...».

Main d’œuvre agricole

L. S.-A. : «La FDSEA a accompagné les agriculteurs qui avaient besoin de mettre en place les procédures de demande de chômage partiel. Nous avons aussi aidé dans leur démarche ceux qui avaient besoin de main d’œuvre en lien avec l’évolution de leur activité par exemple. Sur le volet emploi, nous avons également informé les employeurs de main d’œuvre agricole sur les mesures sanitaires, les gestes barrières, les diagnostics de sécurité, etc».

Productions locales : les élus interpellés

L. S.-A. : «Nous allons adresser prochainement une lettre aux maires, présidents du Conseil départemental et régional. Depuis lundi 11 mai, la reprise progressive des établissements scolaires devrait s’accompagner de la réouverture des restaurations collectives scolaires qui représenteront un débouché supplémentaire pour les productions agricoles. Elles devraient contribuer au rééquilibrage des marchés des filières les plus fragilisées par les mesures de confine- ment. C’est une invitation que nous adressons à ces élus, pour échanger sur les modalités d’approvisionnement des cantines scolaires, afin de favoriser l’approvisionnement local à des prix rémunérateurs».

L’économie doit reprendre

L. S.-A. : «L’activité économique doit reprendre après 8 semaines de confinement, et le déconfinement entamé lundi 11 mai. A la FDSEA, nous n’étions pas en sommeil, nous avons poursuivi les services à nos adhérents au maximum, en res- pectant les contraintes sanitaires, limitant les déplacements et les contacts. Nous avons un bureau FDSEA qui se tient chaque semaine en visioconférence. Notre conseil d’administration FDSEA mensuel rassemblant plus de dix personnes ne peut pas avoir lieu, mais nous restons actifs comme à notre habitude !».

Un avenir décisif

L. S.-A. : «Les prochains mois vont être décisifs. J’espère que les nouvelles habitudes prises par les consommateurs de privilégier les produits agricoles et commerces locaux vont se poursuivre dans le temps. Nous serons attentifs également aux accompagnements qui pourront être proposés par nos partenaires (Crédit Agricole, Groupama, MSA, etc...) pour les exploitations qui ont le plus souffert. Et nous serons particulière- ment vigilants avec les GMS, qui, pour l’heure, ont plutôt tiré pro- fit de cette crise, même si je dois reconnaître qu’en Aveyron, elles ont aussi joué le jeu avec les agriculteurs».

D.B.