lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Assemblée générale de l’ADPSA 12 : formations et adaptations

13 juin 2019

Assemblée générale de l’ADPSA 12 : formations et adaptations

L’assemblée générale de l’ADPSA12 s’est déroulée vendredi 7 juin sous la présidence de Patrice Falip.

Le centre de formation agricole basé à la Maison de l’agriculture à Rodez a fait le point de l’année écoulée en présence de ses formateurs, maîtres de stage et partenaires. Patrice Falip a rappelé que l’objectif de l’ADPSA 12 était de former et d’accueillir de nouveaux agriculteurs, avec un volet apprentissage qui est l’un des moyens «de renouveler les générations», soulignant aussi la nécessité des agriculteurs de se former durant toute leur carrière. L’ADPSA, reconnue comme centre de formation certifiée qualité par l’ensemble des financeurs OPCA, OPACIF, VIVEA, FAFSEA, Conseil régional Occitanie, Pôle emploi, Cap emploi, propose un champ d’interventions très large. Ainsi, «la découverte des métiers agricoles» est l’un des cœurs de métiers de l’ADPSA12 avec les formations ADEMA, PEEA ou «Réussir son projet», destinées aux demandeurs d’emploi voulant découvrir les métiers de l’agriculture. Ces formations affichent des taux d’insertion dans le travail proches de 100 %. Elle sont complémentaires de l’accompagnement des employeurs et employés, nouveauté de l’année 2018, avec «l’AEF emploi, maintien dans l’emploi», associant des entreprises, en lien avec Pôle Emploi. Autre activité majeure, celle de l’installation avec le PPP et le «stage 21 heures» illustrant la dynamique aveyronnaise dans ce domaine, avec près de 180 entretiens de projet d’installation en 2018. Les productions ovins lait et bovins viande étaient majoritairement choisies par les candidats à l’installation l’an dernier.

Partenariats avec les OPA

Le perfectionnement des agriculteurs est aussi une activité soutenue pour l’ADPSA12, en partenariat avec les OPA aveyronnaises. 241 formations ont été dispensées en 2018, avec 2132 stagiaires, des chiffres en légère hausse. A noter «le fort développement des partenariats» avec UNOTEC, FODSA, Confédération de Roquefort et Mont Lait. Et la poursuite de la dynamique sur les stages «pâturage» avec la Chambre d’agriculture et «homéopathie». Les formations diplômantes, comme le BPREA, le CS titre éleveur (partenariat avec Bernussou), le BTS, la licence professionnelle (partenariat avec l’université Champollion), affichent elles aussi de bons résultats en termes de nombres de candidats et de réussites aux examens.

Cette réunion a permis d’évoquer le nouveau contexte de la formation professionnelle mise en place depuis janvier. Cette réforme jugée «inédite» s’appuie sur une nouvelle architecture financière et gouvernance. Un focus a été fait sur la réforme de l’apprentissage, avec notamment l’octroi d’aides financières pour l’apprenti, et une plus grande reconnaissance des compétences du maître d’apprentissage. Le témoignage d’un éleveur et d’un apprenti a par ailleurs illustré les points forts de ce type d’enseignement par alternance.

Patrice Falip conclut : «l’ADPSA12 veut accompagner les agriculteurs selon leurs besoins, malgré la diversité de notre agriculture. Et leur amener des réponses sur des sujets techniques, économiques, réglementaires, sociétaux... Le renouvellement des générations est aussi notre objectif».

D.B.