lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
AOP Bleu des Causses : nouveau cahier des charges en vue

12 juillet 2018

AOP Bleu des Causses : nouveau cahier des charges en vue

Une nouvelle page s’écrit pour les 750 producteurs de lait de vache engagés dans l’AOP Bleu des Causses. Un nouveau cahier des charges va être officialisé cet automne. Le collège producteurs réuni en assemblée générale lundi 9 juillet à Laissac, a entamé des discussions avec les entreprises pour une revalorisation du prix.

«2018 est une année charnière pour l’AOP Bleu des Causses», a introduit Clément Chayriguès, président du collège producteurs et vice-président de l’ODG Bleu des Causses. En effet, cet automne sera publié officiellement le nouveau cahier des charges de l’appellation. «Un cahier de ressources», a qualifié Clément Chayriguès pour reprendre les mots d’André Valadier. «Pour les producteurs, c’est important de savoir ce qui est fait avec leur lait».

Le nouveau cahier des charges apporte quelques nouveautés pour les producteurs engagés notamment : une alimentation non OGM pour les vaches et pour les génisses, la limitation du concentré à 1800 kg, l’obligation de pâturage 120 jours par an, l’accessibilité de 30 ares par vache au pâturage, l’interdiction d’urée et de pâturage crucifère... «Les producteurs engagés dans l’AOP vont recevoir cet automne un courrier de l’ODG avec tous les éléments du nouveau cahier des charges, leur montant de cotisations et leur engagement dans la promotion du produit», a précisé Stéphane Doumayzel, animateur du collège producteurs de l’ODG.

Au vu de ces modifications, le collège des producteurs a engagé des discussions sur le coût de ce nouveau cahier des charges dans leurs fermes, avec Sodiaal et Lactalis, et une possible retombée sur le prix payé aux producteurs.

Des producteurs engagés dans la promotion

Le collège producteurs, qui voit l’arrivée de deux nouveaux membres, Romain Litherer (producteur à Engayresque) et David Bourrier (producteur en Lozère), poursuit son engagement fort dans la promotion de son Bleu des Causses AOP. Sous la houlette de Laurence de la ferme du Gazenas à Flavin, les animations ont été particulièrement nombreuses en 2017. D’abord au Salon de l’agriculture à Paris sur le stand de l’Aveyron où les producteurs ont pu échanger avec le grand public mais aussi avec des professionnels de l’alimentation. «Nous avons surtout échangé sur les conditions d’élevage et sur le prix de notre lait, prouvant une fois de plus que les consommateurs sont soucieux du bien-être des animaux et de l’éleveur», soulignent les producteurs, fiers d’avoir participé à cette animation. Leur présence à Paris était complétée par une exposition de photos prises sur les fermes engagées en AOP Bleu des Causses.

En Aveyron, les fermes découverte du réseau Bienvenue à la Ferme s’étoffent avec la Ferme du Gazenas à Flavin, inaugurée en mars 2017, et celle de François Fleys à Rodelle. «Les consommateurs n’ont plus forcément de liens avec les agriculteurs. En ouvrant nos fermes, nous recréons ce lien et nous accueillons des visiteurs heureux de pouvoir échanger en direct avec nous», témoigne François Fleys. Une fierté partagée par Laurence et Christian de la Ferme du Gazenas à Flavin qui accueillent toute l’année, des scolaires, des groupes, des entreprises, des restaurateurs,... pour partager un bon moment autour du Bleu des Causses.

Le fromage AOP était aussi en compétition lors du concours départemental des fromages à Espalion au printemps ainsi qu’à la fête des fromages, le lendemain. «Nous avons été victimes de notre succès puisqu’en fin d’après-midi, nous n’avions déjà plus de fromages !», notent les producteurs. Le Bleu des Causses était aussi dans les assiettes au départ de l’étape du Tour de France à Laissac, aux 80 ans de Bergerac, à Sous les pavés, les prés à Layoule avec les JA, à l’étape de la Route du Sel à Saint Martin de Lenne, lors d’un grand marché à Bezonnes, au SISQA, sur des marchés de Noël, dans des animations en magasins... Et il est aussi entré sur de nombreuses cartes de restaurateurs locaux suite à une opération de communication à leur intention avec des sets de table, l’été 2016.

Un potentiel de développement en local

«Dans toutes ces animations, notre produit est toujours bien apprécié et nous devons poursuivre notre communication en nous appuyant sur les nouveaux points de notre cahier des charges (alimentation, pâturage), pour continuer de convaincre les consommateurs», a encouragé Clément Chayriguès. «Votre cahier des charges et votre appellation sont des outils de promotion et de communication, qui vous permettent de mettre en avant ce trésor que vous devez protéger», a ajouté Emmanuelle Vergnol de l’INAO. «Dans le contexte des Etats généraux de l’alimentation, vous êtes en plein dans le sujet !».

Il en faudra des efforts auxéleveurs pour redynamiser leur filière. Car comme d’autres fromages en France, les volumes commercialisés (435 tonnes) sont en baisse (5,5% en 2017). «Heureusement les AOP dans ce marché morose, arrivent à tirer leur épingle du jeu», nuance Jérôme Chaumat, président de l’ODG Bleu des Causses. Selon les chiffres de consommation, le potentiel de développement pourrait être local : «les habitants de nos régions sont attachés à l’histoire de leurs produits et vous avez une belle histoire à leur raconter autour de votre fromage affiné dans des caves naturelles», a-t-il poursuivi. «Ce levier de développement en local existe bien à travers les habitants à l’année et les touristes, nombreux à la saison».

Et le nouveau cahier des charges sera un point de départ dans ce nouvel élan pour le Bleu des Causses AOP.

Eva DZ