lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Assemblée générale d’Oc’Téha : «efficacité et dynamisme»

11 juillet 2019

Assemblée générale d’Oc’Téha : «efficacité et dynamisme»

L’assemblée générale d’Oc’Téha s’est déroulée mercredi 3 juillet à Rodez, en présence des nombreux partenaires de la structure présidée par Jean-Paul Peyrac.

L’association dont le siège est à Rodez, avec des antennes à Mende et maintenant à Limoux, emploie 27 collaborateurs qui interviennent dans les secteurs de la rénovation de l’habitat, l’urbanisme, mais aussi la gestion d’une cinquantaine de logements publics et privés, tout en animant le dispositif d’accompagnement social lié au logement pour le Conseil départemental et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et Protection des Populations. «Oc’Téha est au service du développement territorial !» lance le président Jean-Paul Peyrac, par ailleurs maire de Palmas d’Aveyron et président de la communauté de communes Des Causses à l’Aubrac. Il a accueilli des partenaires de l’association, dont les représentants de collectivités locales actives dans la rénovation de l’habitat, de l’ANAH, l’ADIL, et du Conseil départemental en la personne de Danièle Vergonnier, conseillère départementale du canton Tarn et Causses, présidente du CAUE, vice-présidente déléguée APHLM et vice présidente déléguée ADIL Espace Energie (Agence départementale pour l’information sur le logement).

PIG départemental

Suite à un appel à candidature, le Conseil départemental a reconduit son programme d’intérêt général (PIG) départemental «habiter mieux» avec Oc’Téha pour 2019-2023, prenant le relais du PIG 2014-2018. Danièle Vergonnier a précisé que ce dernier PIG avait concerné «plus de 1 800 propriétaires, avec un bilan positif pour nos concitoyens ainsi mieux logés et nos entreprises locales. Nous avons en effet décidé de renouveler notre confiance à Oc’Téha pour ce secteur de l’habitat et de l’énergie, une association efficace et dynamique». Et de rappeler que «les propriétaires-bailleurs doivent répondre aux demandes de confort de leurs locataires, en terme également d’isolation énergétique».

Jean-Paul Peyrac a remercié le Conseil départemental de sa confiance, en choisissant Oc’Téha comme bureau d’études dans le cadre de ses programmes de rénovation de l’habitat ciblés notamment sur le secteur rural. «C’est une ambition importante pour l’attractivité de nos territoires» insiste le président. Oc’Téha travaille sur les départements de l’Aveyron, de la Lozère, et de l’Aude depuis 2018, avec des actions menées également dans le Lot, le Cantal et le Gard.

Economies d’énergie

Dans son bilan d’activité 2018, Philippe Schaab, directeur d’Oc’Téha, a par exemple indiqué que 772 logements avaient été réhabilités l’an dernier en Aveyron, Aude et Lozère, avec un total de 15 millions d’euros de travaux, dont 7,5 millions d’euros d’aides distribuées. La majorité des travaux réalisés dans ces programmes d’amélioration de l’habitat concernent les économies d’énergie, et concourent au maintien à domicile des personnes âgées qui centralisent environ 80 % des dossiers. En Aveyron, Oc’Téha a également piloté des études ou opérations de revitalisation du centre-bourg à Decazeville, Flagnac, Salles-Curan, et d’autres études comme le PLH du grand Figeac ou les PLUI du Lévézou, et de Monts-Rance et Rougiers.

Lors de l’assemblée générale, Christophe Dumas, chef de projet du Conseil départemental du Gard, a présenté le label «Gard durable», un PLU impliquant élus et habitants et «permettant un développement harmonieux et durable du cadre et des conditions de vie». Tous les intervenants ont mis en avant la nécessité de bien s’informer sur les dispositifs d’aides et de conseils en termes d’amélioration de l’habitat et d’urbanisme. Et de rester «vigilant» sur le sérieux des entreprises proposant des opérations de types «aménagement des combles ou pompe à chaleur à un euro» a alerté Jean-Paul Peyrac. Le mieux est donc de se renseigner auprès d’Oc’Téha, dans les différentes permanences «habitat» programmées sur l’année, dont celles désormais en place au sein des communautés de communes.

D.B.