lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Veau d’Aveyron et du Ségala : Prêts à tester la certification Haute Valeur Environnementale ?

11 juin 2020

Veau d’Aveyron et du Ségala : Prêts à tester la certification Haute Valeur Environnementale ?

Vendredi 29 mai, quelques responsables de l’Interprofession régionale Veau d’Aveyron et du Ségala (IRVA) participaient à une formation sur la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). Quelques-uns se sont portés volontaires pour tester cette démarche dans leur élevage dans les prochains mois.

La certification Haute Valeur Environnementale (HVE) qualifie les exploitations dans leur globalité pour les démarches de bonnes pratiques environnementales et sanitaires. En place depuis 2011, elle s’inscrit pleinement dans les objectifs des Etats généraux de l’alimentation qui ont suivi en 2017 et qui prévoient une obligation de 50% de produits locaux et issus de l’agriculture durable dans la restauration collective notamment. En parallèle, les démarches sous signes officiels de qualité devront aussi à l’horizon 2030, intégrer cette exigence environnementale.

L’IRVA se veut être un acteur de ces évolutions et afin de les anticiper, elle souhaite se prépa- rer et accompagner ses éleveurs. Pour mieux comprendre ce qui se cache derrière cette certification HVE, elle a proposé une formation en comité restreint du fait des contraintes sanitaires. Elle a réuni quelques-uns de ses responsables, autour de l’équipe administrative et d’une formatrice de Qualisud, organisme certificateur pour le Veau d’Aveyron et du Ségala, pour expliquer la démarche. Haute Valeur Environnementale est une démarche nationale, basée sur le volontariat des agriculteurs qui souhaitent mettre en œuvre des bonnes pratiques environnementales et sanitaires, reconnues ensuite par une certification.

Cette démarche de progrès se décline en trois niveaux :

- une auto-évalutation par l’agriculteur de son exploitation (un préalable obligatoire au passage supérieur) ;

- une obligation de moyens : mise en place des mesures validées par un organisme certificateur ;

- une obligation de moyens et de résultats validés par un organisme certificateur, et une possibilité de communiquer sur les pratiques via un logo par exemple sur les produits issus de l’exploitation.

Les critères de cette démarche qualifiante se basent sur quatre thématiques : biodiversité (plantation de haies, mise en place de bandes enherbées...), gestion de la fertilisation (bilan azoté...), stratégie phytosanitaire (nombre de traitements, fréquence, dosage...) et gestion de la ressource en eau.

Test à blanc dans une dizaine d’élevages

Une fois cette présentation réa- lisée, les responsables de l’IRVA ont décidé de mettre en place une phase test. La sélection portera sur une dizaine d’exploitations volontaires sur la base de plusieurs critères et profils très différents (niveau de chargement, présence de grandes cultures ou pas, pratiques diverses...) de façon à évaluer l’adaptabilité de la certification HVE sur les élevages en Veau d’Aveyron et du Ségala. Cette phase de test démarrera en juillet et jusqu’en octobre.

Les techniciens de l’IRVA soutenus par un audit à blanc de l’organisme certificateur, accompagneront les agriculteurs volontaires. L’idée est de tester aussi le niveau d’exigence pour obtenir cette certification : pas question d’imposer des contraintes supplémentaires aux éleveurs ! Ce test permettra aussi d’évaluer la valorisation que la filière Veau d’Aveyron et du Ségala peut retirer d’une telle certification.

Déjà le label rouge et l’IGP sont des atouts, une certification HVE apporterait-elle un plus ? A ce jour, les responsables de l’IRVA l’assurent, rien n’est décidé quant à un engagement dans une telle démarche. La phase de test doit permettre de se faire une idée avant d’enclencher toute démarche. En tout cas, les éleveurs semblent plutôt motivés puisqu’ils sont déjà quelques volontaires à se mobiliser pour la phase de test !

Eva DZ