lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Concours des Bœufs de Pâques à Baraqueville : la haute qualité fidèle au rendez-vous

11 avril 2019

Concours des Bœufs de Pâques à Baraqueville : la haute qualité fidèle au rendez-vous

La 21ème édition du Concours national des Bœufs de Pâques de Baraqueville a été fidèle à la tradition, avec un niveau record en nombre d’animaux inscrits et une vente aux enchères toujours de haut niveau, vendredi 5 avril dans l’Espace Raymond-Lacombe.

Pas moins de 430 animaux de boucherie étaient inscrits cette année, c’est plus que l’an dernier. «Avec une qualité encore supérieure», relève Jean-Yves Renard, président de la Fédération nationale des concours d’animaux de boucherie de haute qualité (FNCAB), fidèle au rendez-vous de Baraqueville. A l’issue de la vente aux enchères, tous les autres animaux ont été vendus en général avec une plus-value d’au moins un euro/kg/carcasse. Chaque animal valorise environ 500 kg de poids carcasse pour de la viande de qualité bouchère. Les cours actuels, départ de ferme, pour des animaux de qualité, sont situés autour de 4,50-4,60 euros/kg/carcasse. Baraqueville mérite donc le déplacement ! Et encore plus pour les propriétaires des vaches championnes sélectionnées pour la vente aux enchères qui a attiré la grande foule dans l’Espace Raymond-Lacombe.

Des passionnés

Cette vente aux enchères était animée par Bernard Guibbaud, aux côtés de Jackye Serieys, présidente de l’association organisatrice, laquelle a été saluée avant la vente par un «clapping» effectué par le public massé autour du ring des championnes. Jackye Serieys a été décorée de la médaille de Chevalier de l’ordre du mérite agricole par Jean-Yves Renard, également Commandeur de l’ordre du mérite agricole. Gérard Baud animateur des séquences culinaires de l’émission téléshopping (lire ci-dessous), a félicité Jackye Serieys pour son implication sans faille dans le concours de Baraqueville, «le seul en France à avoir une femme à sa tête !» a-t-il lancé.

Claude Azémar, trésorier du comité d’organisation, a sabré le champagne sur le podium. L’ancien boucher de Rodez, aujourd’hui retraité, est intarissable sur la qualité de l’élevage aveyronnais : «nous n’avons ici que des passionnés ! Dans un département où la qualité de la viande est remarquable avec des prix abordables pour le consommateur !». Pour Jackye Serieys, le bilan général est positif : «tous les animaux ont été vendus, avec une belle homogénéité. C’est une très belle édition 2019 !».

D.B