lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Agriviande à Cassagnes Bégonhès : bienvenue à la table de Solange !

08 aout 2019

Agriviande à Cassagnes Bégonhès : bienvenue à la table de Solange !

Le plaisir de la table, cette expression résume bien l’état d’esprit d’Agriviande, entreprise créée par deux copains, passionnés par le monde de l’élevage et soucieux de le valoriser, d’abord auprès du grand public et désormais auprès des restaurateurs de toute la France. A Cassagnes Begonhès à quelques encablures d’une exploitation familiale, à Lariès, c’est là que tout a commencé !

Sur la ferme de la famille Bousquet à Lariès, commune de Cassagnes Bégonhès, on cultive l’amour des bêtes, la passion de l’élevage et l’art du bien manger depuis sept générations ! Inutile de préciser que la crise de la vache folle à partir des années 1996 les a profondément marqués. Leur cousin, Frédéric Tressières alors étudiant en école d’ingénieur agri avec l’aide d’un copain, Thierry Frontin, en école de commerce ont décidé d’unir leurs compétences pour distribuer en vente directe les produits de la ferme, sous forme de colis de viande. Ils ont commencé par du porte à porte, la découpe étant sous-traitée à Rodez.

Amoureux de la bonne bouffe !

En 2002 avec l’appui de la Communauté de communes et du maire de Cassagnes de l’époque, ils ont réhabilité un bâtiment tout près de l’aérodrome du village pour installer leur propre atelier de découpe en embauchant leurs bouchers. Agriviande était née ! Très vite, le concept des deux jeunes entrepreneurs séduit les particuliers. Peu à peu, ils intègrent le marché des professionnels (restauration, bistro, restauration collective...) auquel ils se consacrent depuis 2005.

Pour répondre à ce développement d’activité, Agriviande s’installe en 2009, dans un nouvel atelier de 900m2 sur la zone d’activités de Cassagnes Bégonhès et garde son ancien bâtiment pour lancer le Lagastou et les Ateliers des Monts Lagast. En effet, ayant développé leur activité auprès des professionnels, certains leur demandaient plus que de la viande, voulant aussi découvrir des spécialités locales. Sous la marque commerciale, les tables de Solange, en hommage à la grand-mère de la famille Bousquet du haut de ses 87 ans, Agriviande sélectionne des produits d’exception, peu connus et peu distribués dans les circuits traditionnels. «Nous nous sommes constitués un petit réseau de produits de négoce qui, comme nous, cultivent savoir-faire, authenticité et qualité», explique Brice Bousquet, qui a intégré l’entreprise familiale il y a un an et dont le frère, Lucas, a repris la ferme de Lariès. L’offre en viande s’est étoffée autour du bœuf, on trouve aussi le Veau d’Aveyron et du Ségala, la race Aubrac... uniquement des éleveurs naisseurs - engraisseurs.

Un complément d’activité donc, toujours dans un esprit d’exception avec des produits comme l’aligot, la saucisse sèche de coche, le Roquefort vieux berger, le Laguiole fermier, la tome fermière de brebis, le Pérail au lait cru, le cochon de montagne et le Capelin, élevé sur paille à la farine de chataîgne... mais aussi le pigeon, la volaille, les escargots... Le jeune entrepreneur est par ailleurs en train de construire un nouveau projet d’élevage de porcs sur la ferme familiale avec un nouvel atelier de transformation de charcuteries et donc de nouveaux emplois locaux à venir.

Toujours en recherche d’authenticité

L’entreprise continue de développer son réseau de distribution sur la région parisienne, à Toulouse, Montpellier, Lyon, en Savoie... dans les brasseries, les bistrots et les resturants étoilés. «Le bouche à oreille a fait son effet !», sourit Brice, qui livre même jusqu’à La Réunion et en Allemagne ! Mais n’en oublie pas pour autant son territoire puisqu’on retrouve ses produits frais à la maison de retraite de Réquista, à la cuisine centrale de Millau... «Ce marché de la restauration collective s’ouvre peu à peu à des produits comme les nôtres, ils sont attentifs, connaisseurs et intéressés», poursuit Brice. Il faut dire que l’entreprise sait se mettre au service de ses clients en proposant un travail à façon que ce soit pour le conditionnement, la découpe : «du sur-mesure» !

La Table de Solange, c’est aujourd’hui 36 salariés (production, administratif, livraison et commercialisation) et trois associés : les deux historiques Frédéric et Thierry et Brice, le petit dernier ! C’est une équipe jeune (moyenne d’âge de moins de 30 ans) : des projets plein la tête mais la tête sur les épaules ! «L’évolution d’Agriviande a été progressive presque naturelle : nous avançons au fil de la demande», explique Brice. «Nous commercialisons de plus en plus de bêtes entières ou des parties de carcasses. Les carcasses sont traitées au cas par cas pour correspondre aux besoins des clients. On démonte, on portionne en fonction de la stratégie du restaurateur», poursuit-il. Et pour entretenir ce lien avec la production, nombre de restaurateurs visitent la ferme de Lariès. La maîtrise de la chaîne de la production à la consommation.

«Sous la marque La table de Solange, nous allons continuer à vendre notre terroir sur notre stratégie de spécialiste. Nous sommes en recherche de producteurs qui partagent cet état d’esprit et cette typicité d’un savoir-faire qualitatif parce que la demande est bien là !».

Eva DZ