lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Gîtes de France : bientôt un nouveau site internet

05 juillet 2018

Gîtes de France : bientôt un nouveau site internet

La saison touristique démarre avec peine. Même s’il offre un certain nombre de garanties aux clients, le label Gîtes de France et ses 700 adhérents en Aveyron ne sont pas épargnés par ce ralentissement : la météo, les changements de comportement, les réservations de dernière minute,... et un remodelage du site internet qui n’interviendra qu’en septembre.

Au moment où la saison estivale démarre pleinement, les adhérents des Gîtes de France se sont retrouvés en assemblée générale, lundi 2 juillet, à Rodez. «Une saison qui s’annonce compliquée», a d’emblée annoncé Anne Cavaignac, présidente de Gîtes de France Aveyron. «La météo pluvieuse du printemps n’a pas encouragé les clients à partir, et les réservations se font de plus en plus à la dernière minute même en pleine saison», a-t-elle détaillé. A cela s’ajoute, un problème informatique qui ne rendait pas facilement visible et accessible le site des Gîtes de France Aveyron depuis le site de la fédération nationale. «Nous en sommes tous les victimes et si nous avions l’espoir que la situation se rétablisse en juin, ce ne sera finalement qu’en septembre», a-t-elle regretté.

L’Aveyron soucieux de garder la main sur son outil informatique, a contribué au nouvel élan national sur la refonte de son site internet avec la centrale de réservations. «Nous avons organisé plusieurs réunions par secteur pour que les propriétaires puissent facilement prendre en main l’espace adhérent du site départemental, et notre équipe de techniciens est disponible par téléphone pour répondre à toutes les questions», a assuré Anne Cavaignac. «C’est la force de notre réseau et de notre label ! Je suis consciente que toutes ces difficultés perturbent nos activités touristiques mais tout ira mieux dans quelques mois», a-t-elle encouragé. Pour aider ses adhérents à passer ce cap, les cotisations, droits d’entrée et prestations de services resteront inchangés pour 2018.

Il faut dire que le label Gîtes de France est particulièrement bien implanté en Aveyron, un parc de 625 gîtes, 89 maisons d’hôtes, 19 gîtes de groupe, 10 campings et 3 chalets loisirs, offrant 340 couchages et 290 emplacements de camping. Le parc continue de gagner en qualité avec 326 gîtes 3 épis, soit 62% (6% en 4 épis et 2% en 5 épis).

«Le meilleur est à venir»

Et la demande est toujours présente puisque le relais départemental a répondu à 140 demandes de porteurs de projet, 35 prestations conseils et labellisé 57 hébergements, des chiffres stables.

Aujourd’hui, les trois quarts des réservations se réalisent sur internet, d’où la nécessité de bénéficier d’un outil efficace, fiable et visible dans un environnement très concurrencé. «Les photos soignées, la possibilité de réserver en ligne, le paiement en ligne et l’affichage d’avis de clients sont des atouts auprès des visiteurs», a illustré Anne Cavaignac.

Avec l’arrivée d’un nouveau site directement connecté à celui de la Fédération nationale des Gîtes de France, les adhérents peuvent être rassurés : «depuis 4 mois, la nouvelle équipe nationale emmenée par le président, Dominique Pommat et le directeur, Jacques Masseron, avec l’ensemble des présidents et directeurs des relais départementaux, ont travaillé à une nouvelle stratégie, en lien avec nos valeurs d’authenticité, d’accueil, de proximité, de partage. Tout cela sera payant, le meilleur est à venir», a rassuré Anne Cavaignac.

Ses propos ont été confirmés par Danielle Roux, présidente des Gîtes de France de l’Indre, venue en invitée partager son expérience et surtout Jacques Masseron, présent à l’assemblée générale. «Le label Gîtes de France est une pépite, et dans un monde qui bouge sans cesse, nous avons l’expérience de plus de 60 ans de mise en relation avec les clients. Notre savoir-faire, la notoriété de notre label sont une force», a argumenté le nouveau directeur national.

La clé est de s’adapter au nouveau contexte et aux nouvelles habitudes de consommer les vacances : les séjours d’une semaine sont de moins en moins nombreux, les clients Gîtes de France vont aussi regarder ailleurs et les clients hors Gîtes de France sont seulement 16% à consulter le site dont 80% ont plus de 35 ans. «Autant dire que nous ne sommes pas connus chez les moins de 35 ans ! Pour y remédier, nous devons travailler notre dynamisme et l’innovation dans notre communication», a expliqué Jacques Masseron. «Nos valeurs d’écoute, de proximité, de qualité d’accueil, ne sont pas copiables et ne s’inventent pas. C’est là dessus que nous devons nous appuyer pour communiquer».

Redevenir leader de l’hébergement chez l’habitant

En réunissant les présidents et directeurs des relais départementaux, la fédération nationale des Gîtes de France a travaillé sur son image et sur de nouveaux outils pour faire rayonner son modèle : un nouveau logo, une passerelle facilitée entre le site internet national et ceux des relais départemental dans laquelle 600 000 euros ont été investis, un budget de 2,4 millions d’euros sur 2 ans dans la communication avec notamment 2 600 spots TV à partir de vidéos réalisées chez les adhérents et qui pourront être reprises sur les réseaux sociaux,... «Nous voulons être un réseau dynamique, ambitieux et qui se donne les moyens de réussir à redevenir le leader de l’hébergement chez l’habitant», a conclu Jacques Masseron.

Eva DZ