lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
FD CUMA : tous sur le terrain pour défendre le collectif !

05 mars 2020

FD CUMA : tous sur le terrain pour défendre le collectif !

La Fédération départementale des CUMA a mouillé le maillot pour son assemblée générale mardi 3 mars à Sébazac ! Elle a invité l’ancien rugbyman international, Yannick Jauzion, pour faire jouer la carte du collectif. Ensemble ils n’ont pas hésité à chausser les crampons pour mettre en avant les valeurs qui unissent le sport et l’agriculture !

Comme sur un terrain de rugby, une équipe d’administrateurs et d’administratifs de la FD CUMA a enfilé les crampons, les maillots et les shorts pour imager, le temps d’une saynète, le sens du collectif au sein d’une CUMA. Le tout sous la bénédiction de l’abbé Enfonce pieu, interprété par le président, Frédéric Carrière ! Une mise en scène préparée par Didier Larnaudie, administrateur à la FD CUMA et auteur, metteur en scène et acteur à ses heures. Une belle performance collective jusqu’au Haka plus vrai que nature, très applaudie par une salle de La Doline bien remplie pour accueillir Yannick Jauzion. L’ancien rugbyman international, invité de l’assemblée générale de la FD CUMA, a d’ailleurs bien apprécié la conviction dans l’engagement des équipes des CUMA dans la réussite de leur AG.

La force collective c’est le lien entre les membres d’un groupe

Le collectif, une valeur commune au réseau CUMA et au monde du sport, que les responsables des CUMA ont souhaité mettre en avant à travers l’intervention de Yannick Jauzion. Avec quelques vidéos de ses performances en match à l’appui, l’ancien joueur du Stade Toulousain, Tarnais d’origine, n’hésite pas à donner de son temps pour partager son expérience et véhiculer les valeurs fortes du rugby : «le milieu agricole m’est cher et je pense que le lien avec le sport se fait naturellement. Derrière chaque groupe, il y a des valeurs de conviction, de l’engagement», a-t-il introduit. «Le collectif est une évidence pour moi, une façon de travailler ensemble reconnue. Même si dans une équipe nous avons tous envie d’exister , l’objectif commun est de partager des émotions, de donner du plaisir à soi et aux autres. C’est sûr dans un groupe, il faut faire des concessions mais c’est le mélange des rôles de chacun, des tempéraments qui permettra de réaliser des choses, de gérer les échecs aussi».

«Dans ma carrière, j’ai côtoyé des joueurs exceptionnels comme l’ancien international neo-zélandais Jonah Lomu au gabarit hors norme et d’autres tout aussi efficaces mais plus fins ! Il y a aussi les leaders comme Fabien Gal- tier, aujourd’hui sélectionneur de l’équipe de France, très charismatique avec qui j’ai joué à Colomiers, il y en a des plus discrets... Le lien entre tous, c’est la force collective». Et pour qu’un collectif fonctionne, tout doit être bien ordonné : «en rugby, pour gagner, il faut préparer son match, mettre les choses à plat entre joueurs, avec les coachs, respecter les phases de jeu décidées en amont. Il y aura toujours des échecs, des hauts et des bas comme dans tous les groupes mais il est des valeurs sur lesquelles s’appuyer pour rebondir et aller de l’avant», a indiqué Yannick Jauzion.

Eva DZ