lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Marchés de producteurs de pays : la garantie de la qualité et du sourire !

02 aout 2018

Marchés de producteurs de pays : la garantie de la qualité et du sourire !

La saison des marchés de producteurs de pays bat son plein. L’association qui en a la gestion en profite pour faire le tour des sites, rencontrer producteurs et organisateurs et évaluer le respect de la charte, les critères qui font la différence auprès des consommateurs. Reportage à Saint Chély d’Aubrac, jeudi 26 juillet.

Cécile Contastin, présidente de l’association de gestion des marchés de producteurs de pays et Magaly Bruel, animatrice, arrivent tôt sur le marché de producteurs de Saint Chély d’Aubrac. Déjà, les exposants sont installés et les musiciens se restaurent avant de démarrer le concert. D’emblée, les jeunes organisateurs, membres du comité des fêtes accompagnés par Christiane Marfin, maire affichent leur attachement à leurs six marchés de producteurs les jeudis de l’été du 12 juillet au 16 août (trois sur la place du village et trois sur l’ancienne place du foirail) : «Chez nous, pas de revendeur, uniquement des producteurs qui proposent des produits de qualité, du terroir !».

Les co-présidents du comité des fêtes, Romain Burliga, Charles Delachaux, les secrétaires, Audrey Perrin et Allison Lavaur et les trésoriers, Christopher Sagnes et Armand Cayzac ont repris le flambeau depuis peu du comité des fêtes et avec lui, les marchés de producteurs. «Nous sommes une bande de jeunes, attachés à notre village. Nous travaillons à l’extérieur et nous avons plaisir à nous retrouver pour mettre en place des activités», expliquent les membres de l’équipe. «Saint Chély est la 5ème étape sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle, nous recevons beaucoup de monde», complète Christiane Marfin, soulignant les 330 lits disponibles sur St Chély et les alentours sans oublier le camping municipal et le gîte communal. «Il nous semblait important de pouvoir leur montrer nos produits à travers les marchés de producteurs», poursuivent les organisateurs. «C’est une belle vitrine de notre territoire. Et une façon de montrer que nos villages sont vivants». Il faut dire que ces jeunes ont de la suite dans les idées.

A chaque marché, une animation

A chaque marché, ils proposent une animation : un concert comme le 26 juillet avec un groupe local en devenir Taxi mais aussi D’Accord Léone ou encore les arts du cirque et équestre avec Cirka Kana-Valca, entreprise de Saint Chély,… des promenades en poneys avec l’école d’équitation Roc’Aubrac western à Salgues... «Nous aimons réunir les gens du village avec les touristes autour de bons produits et de la musique, qui sort de l’ordinaire !», avancent les organisateurs. Ces jeunes réalisent également sur leur page Facebook (comité des fêtes de St Chély d’Aubrac), des «directs» sur le marché pour promouvoir leurs animations. «En terme de communication, nous sommes heureux aussi de pouvoir nous appuyer sur le réseau des Marchés de producteurs de pays, une marque reconnue et qui interpelle les consommateurs, leur assurant un contact direct avec les producteurs et leurs produits», assurent les organisateurs.

«Nous sommes contents d’avoir ces jeunes qui s’impliquent sur la commune et qui proposent une animation ouverte à tous, locaux comme touristes», se réjouit Christiane Marfin. «Qui plus est dans deux lieux différents de façon à en faire profiter l’ensemble des commerçants du village. D’ailleurs les habitués sont différents d’un lieu à l’autre !», poursuit l’élue locale.

Ainsi, sur le marché de Saint Chély, on retrouve aussi bien les jeunes générations, les familles, les marcheurs, les touristes et les plus anciens comme Jean Fournier, dernier buronnier de St Chély, venu chercher son aligot !

L’exemple de Saint Chély d’Aubrac

Un dynamisme qui a plu à Cécile Contastin et Magaly Bruel venues évaluer le marché : «nous faisons le tour des stands pour échanger avec chaque producteur, vérifier leur référencement, la présentation de leur stand et l’utilisation des outils de communication (plaquettes, sacs,...) que l’on peut leur distribuer mais aussi écouter leurs besoins, leur donner des petits conseils,... et tout simplement entretenir un bon relationnel et voir que tout se passe bien», résume Cécile Contastin.

Avec les organisateurs, elles évoquent la signalisation et la promotion du marché, sa présentation, la publicité sur le lieu de vente, la qualité de l’accueil des producteurs et des animations,... «A Saint Chély, ils sont les seuls à mettre à disposition des jeux pour les enfants, ce sont des petites choses qui font parfois la différence dans l’accueil et c’est cela aussi la nature des marchés de producteurs de pays : la convivialité et le sourire !», conclut Cécile Contastin.

Eva DZ