lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Association des salariés agricoles de l’Aveyron : communication et réseaux sociaux

02 mai 2019

Association des salariés agricoles de l’Aveyron : communication et réseaux sociaux

L’assemblée générale de l’Association des salariés agricoles de l’Aveyron (ASA12) s’est déroulée le samedi 20 avril à Rodez.

Cette réunion annuelle organisée à la Maison de l’Agriculture à Rodez était présidée par Sébastien Issalis, salarié agricole depuis 20 ans, chauffeur de CUMA à Villeneuve, aux côtés d’Emmanuel Demonchy, salarié de groupement d’employeurs à Mayran et Maxime Puech, salarié de CUMA à temps partiel à Rodelle. Ginette Sancet, élue MSA, René Debons, président de la section employeurs de main d’œuvre FDSEA et Pauline Cestrières, suppléante du député Stéphane Mazars, étaient notamment présents. Sébastien Issalis a rappelé que les principaux partenaires financiers de l’ASA12 étaient la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron et la Mutualité Sociale Agricole Midi-Pyrénées Nord. Il a ensuite indiqué que «la France comptait désormais plus de 300 000 salariés agricoles ! Ils étaient 316 000 appelés à voter dans leurs collèges respectifs lors des élections Chambre d’agriculture de janvier dernier».

Et d’ajouter : «en Aveyron, ce sont plus de 4 000 salariés de production qui sont embauchés et déclarés par an à la MSA, représentant plus de 1 500 emplois équivalents temps plein».

Accueillir et rassembler

L’ASA12 accueille et informe l’ensemble des salariés de la production agricole de l’Aveyron et travaille à valoriser la profession. «C’est la seule organisation de développement concernant les salariés de la production agricole». Les Associations départementales sont fédérées en un réseau régional et national, à travers l’association des salariés agricoles d’Occitanie et l’association des salariés agricoles de France.

En Aveyron, la structure est «portée par un noyau d’une soixantaine d’adhérents et d’un réseau important de sympathisants de toutes productions et de l’ensemble du département» selon le président Issalis. L’ASA12 «a pour mission d’accueillir, rassembler, accompagner et informer tous les salariés de la production agricole, de permettre à chaque salarié d’évoluer dans sa vie professionnelle par la qualification ou par l’accès à un meilleur emploi, et de valoriser collectivement les métiers et les hommes. Elle à l’écoute des besoins et attentes des salariés et cherche à y répondre de manière efficace».

Activités 2018

Parmi le bilan d’activité 2018, il fait noter plusieurs points positifs, avec la participation à des actions nationales menées en réseau pour rendre visibles les salariés agricoles et les associations de salariés et pérenniser leur financement, avec «une forte implication des députés de l’Aveyron et une action de communication lors du dernier Salon de l’Agriculture à Paris». Autre satisfecit, «le fort développement de la Bourse de l’Emploi en agriculture qui traduit une demande croissante de salariés qualifiés que le monde agricole peine de plus en plus à combler».

L’ASA12 met aussi en avant le développement de sa présence sur les réseaux sociaux avec sa page Facebook «Association des salariés agricoles» et « «Bourse de l’Emploi en Agriculture».

L’ASA12 a été active sur des actions multiples et généralistes sur plusieurs fronts : information, accès à l’emploi, accompagnement, lien social, incitation à la formation, accès à la prévention des risques professionnels, valorisation des métiers, actions pour améliorer les conditions de travail.

Les projets pour 2019

Outre la poursuite du travail de fond en cours, cette année 2019 est également marquée par les actions spécifiques suivantes pour l’ASA 12 :

- Développer la communication auprès de tous les salariés et dans les réseaux sociaux (Association et Bourse de l’Emploi) afin de toucher les jeunes là où ils sont.

- Poursuivre l’action «politique nationale» avec les députés.

- Informer les salariés agricoles sur les conséquences et les nouvelles règles créées par la réforme de la formation professionnelle

- Créer une culture de la santé-sécurité au travail dans une profession encore trop soumise à des accidents graves et évitables.

- Agir avec les salariés sur l’amélioration de l’organisation du travail sur les exploitations.