lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Edito : «Sur tous les fronts !»

02 avril 2020

Edito : «Sur tous les fronts !»

«Les agriculteurs et tous les partenaires de la chaîne alimentaire sont la base arrière qui doit tenir bon car la fourniture d’alimentation est capitale pour le pays.

Pour remplir cette mission, il est indispensable d’assurer la continuité de toutes les entreprises, de l’amont à l’aval. C’est une nécessité pour la bonne marche de nos exploitations. Plus que jamais, chacun doit prendre conscience de l’imbrication de tous les maillons de la filière.

Nous sommes préoccupés par l’absentéisme croissant avec la propagation de l’épidémie et par les conséquences potentielles sur la poursuite des livraisons et de la collecte de nos productions, des activités d’abattage et de transformation des produits, de l’acheminement et de la distribution également.

Le basculement des flux commerciaux de la RHD vers la grande distribution a bouleversé la logistique des industries agroalimentaires qui ont dû s’adapter en peu de jours. Il s’en est suivi des «pannes» de débouchés pour de nombreux produits ou segments.

La question de la main-d’œuvre saisonnière indispensable à de nombreux employeurs a focalisé notre attention également.

La situation des productions est suivie au jour le jour et avec les AS nous proposons des solutions pour :

- pousser la distribution à basculer en 100 % origine France notamment pour les produits primeurs et les agneaux et chevreaux de Pâques ;

- faire rouvrir les marchés ouverts et couverts. Je salue le travail local réalisé conjointement par les Chambres d’agriculture et le syndicalisme FNSEA-JA ;

- trouver près de 200 000 saisonniers pour avril et mai était un défi : il est en passe d’être relevé avec l’appel lancé par la FNSEA et l’ANEFA avec à ce jour, 160 000 personnes inscrites !

- envisager des dispositifs de soutien d’envergure, tant nationaux qu’européens pour les productions fortement impactées et pour lesquels des mécanismes de régulation s’imposeront, qu’il s’agisse de stockage privé, de financement de retrait de production... La crise économique et sociale sévère qui s’annonce ne pourra supporter des délais de décision aussi longs qu’en 2015 où l’Union européenne avait mis 18 mois à décider !

- enfin sécuriser les agriculteurs en attente de réponse.

Sur l’application des ZNT d’abord, car les travaux de semis s’accélèrent avec le climat propice. Les chartes départementales déposées en préfecture apporteront ces garanties de reconnaissance de pratiques équivalentes permettant de réduire les distances à 3 mètres. Le travail de l’ANSES attendu pour septembre ne doit pas prendre de retard. Sur les conséquences du confinement sur le paiement des aides PAC, ensuite. Le ministre doit s’engager à ce que les aides soient payées au 16 octobre, comme prévu. Nous ne lâcherons pas sur ce point car ce sera un impératif au regard de la situation économique qui s’annonce.

Confinés mais mobilisés, les élus FNSEA sont sur tous les fronts, à l’écoute des problèmes des filières et des territoires. Nul doute que la poursuite des mesures de confinement nécessitera d’autres décisions et solutions que nous vous apporterons dans les meilleurs délais».

Christiane Lambert, présidente de la FNSEA