lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Archives VP
Mont Lait : le Beurre de montagne dans les rayons

01 aout 2019

Mont Lait : le Beurre de montagne dans les rayons

Après le lait en 2013 et la raclette en 2018, Mont Lait étoffe sa gamme en lançant un beurre de baratte au lait de montagne. Officiellement lancé le 26 septembre à Vulcania, ce «beurre de montagne», c’est son nom, est déjà présent dans les rayons, il a été présenté aux consommateurs aveyronnais, par des producteurs de l’APLM, samedi 27 juillet au Leclerc d’Onet le Château. Le président de l’association des producteurs de lait de montagne, Dominique Barrau, dévoile ce nouveau produit d’exception.

Pourquoi le lancement d’un beurre de montagne ?

D. Barrau : «Dès notre démarrage en 2013 avec le lait, nous avions déjà dans l’idée d’étoffer notre gamme de produits. Nous avons commencé ce développement avec la raclette lancée l’année dernière au Sommet de l’élevage et l’idée d’un beurre de baratte n’était pas nouvelle puisque nous y travaillons depuis septembre 2016.

Le beurre de montagne est un élément de plus dans notre gamme Mont Lait. Un produit pour mettre une fois de plus en valeur les atouts et les spécificités de notre lait produit en montagne.

Comment avez-vous lancé ce produit ?

D. Barrau : Il est le fruit d’échanges avec le Centre d’art culinaire de Rennes à qui nous avons confié notre projet d’un beurre fabriqué à partir de notre lait de montagne. Après des études de marchés, des conseils... nous avons été clairement encouragés à prendre notre place sur un segment différencié : à savoir un beurre de baratte de qualité supérieure à base de lait de montagne produit dans nos fermes du Massif central et fabriqué là aussi dans une entreprise locale.

Quel est votre partenaire sur ce produit ?

D. Barrau : Nous confions la fabrication de notre beurre à la Laiterie des Montagnes d’Auzances dans la Creuse. L’entreprise prête à s’équiper d’un système de fabrication de beurre de baratte nous a communiqué son envie de faire partie de notre projet.

Quel est le secret de la recette du Beurre de montagne ?

D. Barrau : Nous avons dans un premier temps recherché dans le lait de nos producteurs des ferments qui soient le reflet de nos systèmes laitiers. Puis, avec l’entreprise Flore de terroir, nous avons sélectionné et testé des beurres. Nous avons aussi pu compter sur les conseils de deux grands chefs cuisiniers aveyronnais pour repérer les qualités gustatives de notre beurre, et son utilisation dans la gastronomie et notamment les desserts. Ce travail a abouti en avril avec le choix définitif de notre beurre de montagne.

Comment sera-t-il commercialisé ?

D. Barrau : La configuration est un peu différente de celle de la raclette puisque nous avons créé une SAS Lait montagneux (issu de l’APLM) qui est propriétaire des ferments choisis pour fabriquer notre beurre et qui s’occupe de la commercialisation du produit. Nous sous-traitons la fabrication du beurre à la Laiterie d’Auzances mais nous nous occupons de son transport, de la logitisque et de sa commercialisation à travers notre équipe administrative. Le Beurre de montagne est disponible dans plusieurs magasins, issus de notre réseau de clients de notre lait et de notre raclette Mont Lait dans un premier temps. Il est disponible depuis quelques jours, en doux et demi-sel, en plaquettes de 250g, à un peu plus de 3 euros. Nous avons choisi un segment haut de gamme pour marquer notre différence.

Quel sera le retour aux producteurs ?

D. Barrau : Pour ce produit, nous avons construit notre prix de revient, le plus juste possible pour assurer une valorisation aux producteurs, de l’ordre d’un centime par litre (sachant qu’il faut 22 litres de lait pour fabriquer 1 kg de beurre), prendre en charge le transport et la commercialisation.

Quels objectifs vous êtes-vous fixés ?

D. Barrau : Notre objectif est que notre beurre de montagne puisse être proposé dans les réseaux de distribution de notre territoire. Nous avons aussi pris de nombreux contacts avec le milieu des restaurateurs afin de le diffuser auprès du réseau des chefs cuisiniers et les premiers retours sont prometteurs.

Nous voulons réussir notre lancement officiel qui se fera, sous le signe de la gastronomie, le 26 septembre, sur le site de Vulcania, en plein cœur de la Chaîne des Puys, récemment classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Je pense que notre beurre de montagne a vraiment une place à prendre dans son segment d’exception».

Recueillis par Eva DZ