lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Visite du ministre de l'agriculture : «Alimentation : engager une logique de valeur» [diaporama]

03 Juin 2017 | Actus Aveyron /actualites/informations-fco-1.php | diaporama

Visite du ministre de l'agriculture : «Alimentation : engager une logique de valeur» (FDSEA-JA) [diaporama]

Un cadeau offert par la filière des vins AOP Marcillac.

Un cadeau offert par la filière des vins AOP Marcillac.

Jacques Mézard accueilli à son arrivée.

Jacques Mézard accueilli à son arrivée.

Dans la salle de traite laitière du GAEC Pradels.

Dans la salle de traite laitière du GAEC Pradels.

Discussion avec Jean-Claude et Isabelle Pradels.

Discussion avec Jean-Claude et Isabelle Pradels.

Le ministre a notamment évoqué les prochains Etats généraux de l'alimentation.

Le ministre a notamment évoqué les prochains Etats généraux de l'alimentation.

Dominique Fayel (FDSEA) a aussi parlé du marché export de broutards.

Dominique Fayel (FDSEA) a aussi parlé du marché export de broutards.

Le GAEC Pradels est engagé dans la filière

Le GAEC Pradels est engagé dans la filière "Montlait" (APLM) portée par les producteurs de lait de montagne.

Un couteau Laguiole offert au ministre, une tradition aveyronnaise toujours respectée !

Un couteau Laguiole offert au ministre, une tradition aveyronnaise toujours respectée !

Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture, a été accueilli par la profession agricole ce samedi 3 juin dans la matinée, sur une ferme bovins lait de Marcillac-Vallon. Les responsables des organisations professionnelles aveyronnaises ont abordé avec lui l’ensemble des problématiques qui touchent le monde agricole aveyronnais, avant la réunion programmée dans la foulée à la préfecture à Rodez.

Sur la ferme du GAEC d’Isabelle et Jean-Claude Pradels, Dominique Fayel (FDSEA), Anthony Quintard (JA), Jacques Molières (Chambre d’agriculture), ont notamment évoqué avec le ministre «la question de la valeur des productions agricoles, plus que jamais au centre des préoccupations», alors que l’exigence des consommateurs se révèle de plus en plus accrue, «avec les débats autour de la sécurité alimentaire, la qualité de l’eau, l’impact sur le climat, les techniques culturales...». La profession agricole est prête à répondre à ces attentes, mais ajoute «qu’il est nécessaire de répondre aux questions suivantes : quel est le vrai prix de l’alimentation ? Quelle part de la valeur du produit pour le producteur ? Quel sera le revenu des agriculteurs demain ?».

Jacques Mézard, venu en voisin du Cantal, a confié qu’il connaissait l’agriculture du Massif central et confirmé la tenue des prochains «Etats généraux de l’alimentation» déjà annoncés par le président Emmanuel Macron dans son programme, visant à redéfinir de nouvelles relations commerciales entre producteurs, transformateurs et distributeurs (GMS).

Lire notre compte-rendu de cette visite dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 8 juin 2017.

 éleveurs+ministre+GMS