lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Vin: un conseil exceptionnel sous le signe du conflit aéronautique

25 Septembre 2020

Vin: un conseil exceptionnel sous le signe du conflit aéronautique

Le conseil spécialisé viticole et cidricole de FranceAgriMer s’est réuni de façon exceptionnelle le 23 septembre pour solenniser sa détermination à obtenir des solutions au conflit aéronautique. «Nous ne réunissons pas habituellement le conseil spécialisé en septembre, mais cette année nous célébrons un triste anniversaire», a déclaré Jérôme Despey, président du conseil spécialisé: cela va bientôt faire un an que la filière française subit une taxe de 25% sur les vins tranquilles exportés aux États-Unis. «Maintenant, ce sont 500 millions d'euros de manque à gagner que nous enregistrons depuis un an, pour un conflit qui ne nous regarde pas. Nous souhaitons que le ministre de l’Agriculture nous apporte des réponses», a-t-il indiqué. L’inquiétude est de mise chez les professionnels, notamment les exportateurs, car malgré la mise en conformité des prêts accordés à Airbus, Washington a tout de même maintenu la taxe de 25%. «Trump ne fait pas confiance à l’OMC, rien ne se débloquera avant les élections américaines», avance Jérôme Despey. Par une «conjonction de malchances», entre le conflit sur l’Airbus et la crise du Covid, la filière connaît un surstock qui, après la distillation de 2,6 Mhl de vin, reste encore plus de 3 Mhl.