lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Sécheresse-EGA : la FNPL rencontre le ministre de l’agriculture

10 Septembre 2019 | Actus nationales | Actus élevage

Sécheresse-EGA : la FNPL rencontre le ministre de l’agriculture

Thierry Roquefeuille, président de la FNPL (Photo archives).

La Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FNPL) a rencontré Didier Guillaume sur différents sujets d’actualité, selon ce communiqué de presse daté de ce lundi 9 septembre.

« Face à un nouvel épisode de canicule cet été, la FNPL avait alerté le ministre des conséquences dramatiques sur les exploitations françaises laitières. L’intervention et les annonces ministérielles sur les aides consenties par la PAC au 15 octobre, qui ne sont en rien une avancée, ne pourront jamais combler le différentiel de charges, les dérogations de fauche des jachères ne répondant pas par ailleurs aux spécificités laitières.

Didier Guillaume ne propose aucune mesure immédiate et supplémentaire. Seule perspective annoncée sur du long terme, un système d’assurance généralisée, semblant oublier au passage que tous les fourrages ne sont pas assurables, que les assurances ne sont pas adaptées à date aux risques répétés et que pour qu’un producteur de lait puisse s’en prévaloir, il faut au préalable qu’il ait des revenus… !

Autre sujet abordé, la loi EGAlim aux résultats plus que mitigés, ce qu’a confirmé sans grande surprise l’opération de relevés de prix en GMS cet été, mise en action par le réseau FNPL (et félicitée par le ministre…). Les derniers prix annoncés en fin d’année par certaines entreprises ne prennent toujours pas en compte les couts de production. La loi doit être respectée par tous les acteurs de la filière laitière !

La prochaine étape des négociations commerciales entre les producteurs et leurs laiteries permettront de voir si l’acte deux de la loi commence à porter ses fruits. Pour que les producteurs aient enfin les moyens de peser dans les négociations commerciales, il faut si nécessaire des accords tripartites pour une meilleure rémunération des producteurs, une prise en compte de l’indicateur des coûts de production ou encore un appui à la structuration d’organisations de producteurs transversales.

Auditionné la veille à l’Assemblée nationale par la Commission d’enquête sur les pratiques de la Grande Distribution, Didier Guillaume confirme à la FNPL la publication d’un rapport fin septembre. Tout en n’oubliant pas d’affirmer, que le comité de suivi des négociations commerciales se réunirait au ministère durant la 1ère quinzaine d’octobre. La FNPL prend acte et ne manquera pas de revenir vers lui ».

 éleveurs+lait+FNPL