lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Rencontre avec le député Stéphane Mazars sur les accords CETA

12 Août 2019 | Actus élevage | Actus Aveyron

Rencontre avec le député Stéphane Mazars sur les accords CETA

Une délégation d’agriculteurs des régions Vallée du Lot, Nord Aveyron et de la section bovins viande de la FDSEA et les représentants du comité régional nord Aveyron de la Chambre d’agriculture, ont rencontré vendredi 2 août, le député Stéphane Mazars, notamment en retour de son abstention au vote de l’accord UE - CETA. Laurent Lemmet, secrétaire général de la section bovins viande et Benoît Fagegaltier, délégué régional Nord Aveyron font le point.

Elu de la majorité présidentielle, le député de l’Aveyron, Stéphane Mazars s’est abstenu lors du vote de l’accord UE - CETA à l’Assemblée nationale. Que lui avez-vous dit à son retour ?

B. Fagegaltier : «Nous lui avons rappelé les arguments que nous martelons depuis le départ sur ce type d’accord commercial que ce soit avec le Canada ou avec les pays du MERCOSUR : n’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas. Un accord qui vient d’ailleurs en totale contradiction avec tout le travail mené dans le cadre des Etats généraux de l’alimentation !

Quelle a été sa réponse ?

L. Lemmet : Il nous a expliqué qu’il jugeait les accords du CETA dans leur globalité et non simplement sur le volet agricole... Cette réponse ne nous satisfait pas en tant qu’éleveur. En s’abstenant au vote, il n’a pas voté contre et laisse la porte ouverte : quel signal envoie-t-il au territoire qui l’a élu ?! Nous ne sommes pas convaincus par ses arguments...

Par contre il s’est engagé à voter contre les accords du MERCOSUR.

Avez-vous abordé d’autres sujets ?

B. Fagegaltier : Oui, nous en avons profité pour alerter le député sur la sécheresse qui touche, une année de plus, notre territoire. Nous avons demandé qu’une commission d’enquête soit organisée le plus rapidement possible avec l’administration sur le terrain afin de faire un état des lieux de la situation. Dans nos zones d’altitude on sait que la pousse de l’herbe est terminée... Et puis cette nouvelle sécheresse est consécutive à un été 2018 qui a déjà fait beaucoup de dégâts. Nous sommes inquiets quant à une possible décapitalisation du cheptel souche...

L. Lemmet : Nous avons aussi alerté Stéphane Mazars sur les retards de paiements des aides et sur les contrôles PAC toujours plus nombreux. Serge Franc responsable du comité régional Nord Aveyron, a aussi évoqué les baisses annoncées de budget pour les Chambres d’agriculture.

Quelle suite sera donnée à cette rencontre ?

L. Lemmet : Stéphane Mazars a adressé un courrier à la préfète de l’Aveyron afin de relayer l’ensemble de nos demandes.

De notre côté, nous avons également prévu de rencontrer Anne Blanc, député également de la Majorité qui s’est abstenue sur le vote des accords CETA».

Recueillis par Eva DZ

fdsea+ja+mercosur