lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Peste porcine : l’Allemagne se calfeutre encore plus

21 Juillet 2020

Peste porcine : l’Allemagne se calfeutre encore plus

Après la Saxe et le Brandebourg, c’est au tour de la région (Land) du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale de mettre en place une clôture pour protéger ses porcs d’élevage contre la peste porcine africaine (PPA) qui sévit en Pologne. Plusieurs dizaines de milliers de porcs y ont été abattus depuis le début de l’année. Les autorités du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale ont annoncé la construction d’une clôture haute de 1,50 mètre, sur 62 kilomètres. Ce dispositif s’ajoute aux quelque 248 kilomètres de clôtures le long de la ligne Oder-Neisse, la frontière polono-allemande. Les Allemands sont les premiers producteurs de porc de l’Union européenne avec 26 millions de têtes et le deuxième exportateur, après l’Espagne, notamment vers les marchés asiatiques. Si un seul animal (sanglier ou porc) se révélait être détecté atteint de la PPA, l’ensemble de l’Allemagne ne serait plus déclaré sain et pourrait, sans doute, ne plus exporter vers l’UE et les pays-tiers. En France, un périmètre de sécurité a été mis en place dès décembre 2019. A cet effet, une clôture a été érigée dans les Ardennes, la Meurthe-et-Moselle et la Meuse. Inoffensive pour l’homme, la peste porcine qui entraîne des hémorragies est fatale chez les sangliers et porcs.