lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Moins il y a d'agriculteurs, «plus ils sont divers» (Bertrand Hervieu)

17 Juillet 2019

Moins il y a d'agriculteurs, «plus ils sont divers» (Bertrand Hervieu)

Moins il y a d'agriculteurs, «plus ils sont divers» (Bertrand Hervieu)

Les agriculteurs, «moins il y en a, plus ils sont divers», a expliqué Bertrand Hervieu, sociologue, ancien président de l’Inra, lors des Controverses européennes de Bergerac (ex-Controverses de Marciac), le 16 juillet. La matinée était dédiée à un travail rétrospectif sur l'agriculture française au cours des 15 dernières années. Durant cette période, le secteur agricole français aurait subi un «éclatement», autour d'une «tripolarité», selon les termes de Bertrand Hervieu et de son collègue François Purseigle: d'une part une «agriculture sans agriculteurs», «financiarisée», tournée «vers les grands marchés», qui n'est «plus un fantasme, y compris en France». A l'opposé, des «micro-exploitations», plus proches de la «micro-entreprise que de la ferme», qui attirent «des populations qui ne viennent pas du milieu agricole», souvent en bio ou circuits courts. Et «entre ces deux pôles extrêmement éloignées, la crise de l'exploitation familiale», notamment laitière ou viande bovine. Ainsi, résume Bertrand Hervieu, la situation d'il y a 15 ans était déjà marquée par une «spécialisation des exploitations» et, en conséquence, une moindre «convergence d'intérêts» dans le secteur. Il faut aujourd'hui y ajouter «un éclatement des rapports au travail et au capital».