lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Miel : le déficit commercial se redresse en valeur grâce la baisse des prix mondiaux

29 Juin 2020

Miel : le déficit commercial se redresse en valeur grâce la baisse des prix mondiaux

L’Itsap, l’institut technique de l’apiculture, indique, dans un article publié sur son site le 18 juin, que le déficit commercial français du miel se serait réduit entre 2018 et 2019, de 83 à 79 millions d’euros d’après les chiffres des douanes françaises, soit d’environ 5%. Un chiffre qui s’inscrit dans la tendance des dernières années, mais qui s’expliquerait en grande partie par des prix en baisse sur les marchés mondiaux. «Sur la période 2015-2019, si le déficit se creuse légèrement en volume, il s’est pratiquement réduit de 10% en valeur, le prix moyen des miels importés ayant lui aussi baissé de plus de 10%», souligne l’Itsap. À l’import, le prix serait ainsi passé de 3,41 à 3,23 €/kg. En 2019, la France aurait importé 33000 tonnes de miel, tout en exportant environ 4400 tonnes. La clientèle du miel français, selon l’Itsap, serait avant tout européenne. «Quatre pays d’Europe représentent 50% des ventes en volumes: Suède, Italie, Espagne et Allemagne», souligne l’institut. Avec un prix moyen à plus de 7 € par kilo à l’export sur certains pays, l’Itsap rappelle que les exportations françaises «témoignent d’un positionnement sur des marchés de niche à valeur ajoutée pour des miels spécifiques»: miels bios, monofloraux, ou conditionnés de manière sophistiquée.