lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Lactalis : l’UNELL chez Emmanuel Besnier [point de vue]

24 Septembre 2018 | Actus nationales /actualites/informations-fco-1.php

Lactalis : l’UNELL chez Emmanuel Besnier [point de vue]

Les représentants des neuf OP Lactalis à Laval, avec, au centre, le PDG Emmanuel Besnier.

Les responsables des neuf OP de l’Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis (UNELL) ont rencontré le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, lundi 17 septembre, au siège de l’industriel, à Laval. L’Aveyronnais Christophe Malgouyres, président de l’OP de Rodez (APL Rodez) était présent.

- Quel était l’objectif de cette entrevue ?

«C’est un rendez-vous que nous avions sollicité en juillet. Nous voulions faire part à Emmanuel Besnier de notre travail, suite à l’évolution des OP, de la contractualisation. Et de la vision que l’on porte concernant les nouvelles relations commerciales entre les OP et l’entreprise. Ce qui était intéressant pour tout le monde, était de pouvoir réunir les neuf OP représentant 4 500 producteurs laitiers français livrant à Lactalis, et les responsables de l’entreprise, autour de leur PDG Emmanuel Besnier, au siège de Laval.

- Que retenez-vous de cette réunion ?

Nos échanges ont duré environ deux heures. J’ai notamment été frappé par les propos d’Emmanuel Besnier qui s’est montré très attentif aux productions sous signe officiel de qualité. J’ai évidemment mis en avant l’AOP Bleu des Causses ! J’ai aussi ressenti que l’entreprise était très attachée à ses productions de qualité, lesquelles ont toujours été le cœur de métier de la famille Besnier.

- Avez-vous parlé du prix du lait de vache ?

Non, pas largement car le prix du 4ème trimestre a été acté la semaine dernière. Un accord a été trouvé entre l’UNELL et Lactatis à 337 euros/1 000 litres, avec une moyenne de 320 euros/1 000 litres sur l’année 2018. Et ce, suite donc à la médiation qui s’est tenue mercredi 12 septembre. Nous avons écouté l’analyse d’Emmanuel Besnier sur l’évolution commerciale du marché mondial du lait. Il nous a fait partager sa vision industrielle du marché mondial, avec compétence, ce qui n’est pas étonnant au regard de ses responsabilités.

- Le bilan est-il positif à votre avis ?

Il l’est. Nous savions que cette rencontre était exceptionnelle dans un sens, car Emmanuel Besnier est un chef d’entreprise très discret. Les échanges ont été réussis car ils nous ont permis de clarifier nos positions. De son côté, Emmanuel Besnier nous a confié ses attentes en termes de production et de gestion des volumes de la production française».

D.B.

LIre aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 20 septembre 2018.

 éleveurs+lait+lactalis