lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > La production agricole syrienne compromise par les conflits et des conditions climatiques extrêmes

12 Octobre 2018

La production agricole syrienne compromise par les conflits et des conditions climatiques extrêmes

Dans un communiqué publié le 9 octobre, deux agences des Nations Unies, annoncent que la production céréalière 2018 de la Syrie, qui entame sa septième année consécutive de conflits, est en forte baisse notamment en raison des conditions climatiques extrêmes. A 1,2 million de tonnes, la production de blé atteint son plus bas niveau en 29 ans, elle est donc en baisse de 25 % par rapport à 2017. Selon la dernière mission d'évaluation des récoltes et de la sécurité alimentaire (CFSAM), menée conjointement par l'Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), cette situation s'explique « par une longue période de temps sec au début de la saison de culture puis par de fortes pluies hors saison ». De plus les deux agences indiquent que les conflits ont entrainé la destruction de grandes zones agricoles et ont poussé des milliers d'agriculteurs syriens à quitter leurs terres. Ils sont également responsables d’une importante hausse des prix des intrants agricoles. D’après le rapport, 5,5 millions de syriens seraient toujours en situation d'insécurité alimentaire. De plus, entre 500 000 et 800 000 personnes situées dans le Nord du gouvernorat d'Idleb pourraient se retrouver, eux aussi, en situation d'insécurité alimentaire. Pour les deux agences « les agriculteurs ont besoin de semences et d’une aide humanitaire durable afin de maintenir la sécurité alimentaire ».