lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Fièvre porcine africaine : une situation mondiale inédite...

12 Avril 2019 | Actus nationales | Actus élevage

Fièvre porcine africaine : une situation mondiale inédite...

La Chine subit actuellement une importante épidémie de fièvre porcine africaine (FPA). Si les conséquences sont difficiles à évaluer, la Fédération Nationale Porcine (FNP) estime que les pays pourraient perdre 20 à 40 % de son cheptel. Ces pertes entrainent une augmentation des cours porcins avec une revalorisation des prix dans les pays indemnes ou pouvant encore fournir du porc, comme cela est le cas en Europe de l’Ouest...

Ainsi, en quatre semaines, le prix de vente du kilo de porc a augmenté de 18 % pour atteindre 1,39 euro selon le MPB, le Marché du porc breton. «L’offre diminue, la demande reste la même, donc les prix montent et personne ne sait quelle sera la limite», souligne Guillaume Roué, président d’Inaporc.

Il estime que cela est une bonne nouvelle pour les éleveurs français, qui après avoir passés deux années difficiles vont pouvoir retrouver de la trésorerie et investir. Il regrette cependant que certains contrats de ventes, passés en début d’année et n’anticipant pas l’augmentation des prix, soient verrouillés, ne permettant ainsi pas une revalorisation des prix payés aux producteurs. «Il faut revoir les conditions commerciales pour prendre en considérations ces nouveaux prix», insiste-t-il.

La FNP appelle aussi à ne pas se réjouir trop vite d’une part car cette situation pourrait avoir un impact sur le coût des aliments présents dans les rations. La FPA est présente en Belgique et pourrait donc toucher la France... Le président d’Inaporc juge donc essentiel que la Chine applique le principe de régionalisation : «nous ne sommes pas encore touchés mais il faut que cette mesure préventive soit prise pour protéger les éleveurs», insiste-t-il, sans masquer son inquiétude face à une "situations inédite".

«Dans la filière porcine, c’est la première fois que nous avions affaire à une maladie qui se repend sur l’ensemble de la planète, sauf sur le continent américain, et pour laquelle nous n’avons pas de moyen de lutte » précise-t-il.

 éleveurs+porc+FNP