lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > FCO : le point sur la situation en Aveyron

16 Septembre 2015

FCO : le point sur la situation en Aveyron

La France était indemne de FCO sur son territoire continental depuis le 14 décembre 2012. Conformément à la réglementation européenne et aux normes internationales de l’Organisation mondiale de la santé animale, la condition pour recouvrer le statut officiel de pays indemne de cette maladie est de ne pas détecter de foyer de la maladie pendant deux ans.

Quelle est la situation actuelle ?
Un cas de FCO sur un bélier dans un élevage d’ovins et de bovins du département l’Allier a été détecté. Des résultats positifs ont également été obtenus dans 7 exploitations (5 bovines, 2 ovines) situées dans un périmètre de 2 kms.
Il s’agit de FCO à sérotype 8. Le sérotype 8 ne circule plus depuis 2010 en France et n'a été notifié dans aucune région du monde depuis 2011. Les investigations pour comprendre l’origine de la contamination sont en cours.
Plusieurs cas auraient été suspectés lors d’une foire au Mans.

Quelles mesures de lutte pour limiter la diffusion de la maladie ont été mises en place ?
L’élevage a été placé sous surveillance renforcée et les mouvements d’animaux ont été bloqués au sein de l’exploitation. De plus, une zone de protection et de surveillance de 150 kms de rayon autour de l’élevage concerné a été définie. La zone de 150 kms s’étend sur 21 départements dont 5 départements entiers et elle comprend 4,6 millions de bovins, 700 000 ovins et 160 000 caprins. A cette heure, 4 communes aveyronnaises sont concernées par le périmètre de surveillance : Mur de Barrez, Brommat, Thérondels et Cantoin. Ce zonage évoluera avec la découverte d'éventuels nouveaux cas.



Quelles sont les conséquences actuelles ?

Concernant les vaccins, le stock disponible est limité (1,3 millions de doses). La priorité sera donnée à la préservation des marchés, de l’export dans et hors de l’Union Européenne, et pour les ovins, aux reproducteurs notamment les béliers. La vaccination des cheptels n’est pas prévue à ce stade.

La France ayant perdu son statut indemne, elle doit renégocier des dérogations pour chaque pays plus ou moins prévues dans les certificats sanitaires en vigueur jusqu'au 11 septembre.

Par ailleurs, des règles vont être mis en place pour la sortie directe de la zone vers les abattoirs

Comment rester informé ?
Tout n’est pas stabilité à cette heure. Des informations vous seront apportées ici au fur et à mesure, notamment sur les animaux en cours de transaction. Nous vous invitons à revenir régulièrement consulter cette page.

 +FCO+Aveyron+mesures