lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > ESB au Brésil: la FNB appelle à développer «très vite» l’export vers la Chine

05 Juin 2019

ESB au Brésil: la FNB appelle à développer «très vite» l’export vers la Chine

Alors que le Brésil a suspendu ses exportations vers la Chine après la découverte d’un cas d’ESB «atypique», la FNB (éleveurs de bovins viande) a appelé les entreprises de l’aval à «saisir, dans les plus brefs délais, cette opportunité». Dans un communiqué du 4 mai, la fédération exhorte les industriels à «exporter, très vite, des volumes significatifs de viandes bovines françaises vers la Chine». Après 17 ans d’embargo lié à la maladie de la vache folle, le marché chinois a été rouvert à la France par un accord le 25 juin 2018. Cinq entreprises françaises disposent d’un agrément leur permettant d’exporter en Chine, rappelle la FNB: SVA Jean Rozé, Sicarev, Elivia, Puigrenier et Bigard. En un an, seulement six tonnes de viandes bovines françaises ont été expédiées vers l’Empire du milieu, déplore la FNB. D’après elle, «l’industriel majoritaire du secteur (Bigard, NDLR) justifiait cette absence de volumes exportés vers la Chine par l’omniprésence (…) de la concurrence brésilienne.» Avec la suspension des expéditions du Brésil, les industriels français «n’ont plus aucune excuse», affirme la FNB.