lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Deux sénateurs LR et PS dénoncent un «désengagement de l'Etat» sur la bio

06 Février 2020

Deux sénateurs LR et PS dénoncent un «désengagement de l'Etat» sur la bio

Alors que le plan Ambition bio annonçait une proportion de bio dans la surface agricole utile (SAU) de 15 % à l’horizon 2022, les sénateurs Alain Houpert (LR) et Yannick Botrel (PS), estiment dans un rapport sur le financement de l’agriculture biologique publié le 5 février que cet «objectif sera atteint au mieux en 2026». Le retard constaté serait dû, selon les parlementaires, à «un réel désengagement de l’État», comme le souligne Alain Houpert, jugeant par ailleurs que «la communication ne doit pas masquer la réalité qui est un financement défaillant». « La société devrait-elle prendre en compte les aménités de l’agriculture biologique?», s’interroge également Yannick Botrel. Dans leur rapport, les sénateurs dénoncent le modèle actuel du secteur, où «le consentement des consommateurs à acquitter des surprix est la condition principale de l’équilibre économique». Une idée que partage Guillaume Riou, président de la Fnab, qui a regretté sur Twitter que la bio soit «seulement vue sous un angle économique» dans le plan stratégique national pour la prochaine Pac, sans considérer les services environnementaux.