lavolontepaysanne.fr Actualités - Agriculture - Aveyron
Elevage - Cultures - Machinisme - Ruralité

Accueil > Cinq Aveyronnais au congrès JA à Roanne [point de vue]

07 Juin 2019 | Actus nationales | Actus Aveyron

Cinq Aveyronnais au congrès JA à Roanne [point de vue]

Cinq Aveyronnais participaient cette semaine au congrès national JA à Roanne, dans la Loire. Le point de vue d'Anthony Quintard, président des JA Aveyron (photo ci-contre).

- Quelle est l’ambiance de ce congrès ?

A. Quintard : «Les congrès JA se passent toujours dans une bonne ambiance ! Plus sérieusement, on ressent quelques inquiétudes dans plusieurs départements sur la sécheresse et dans les départements du Nord suite à l’arrêt des quotas sucriers.

- Quels sujets ont été abordés ?

A. Quintard : Nous avons travaillé sur le fonctionnement de notre réseau JA et les idées pour intéresser les jeunes à nous rejoindre. Un travail est mené dans ce sens et nous devrions en voir prochainement les fruits.

- Justement jeunesse et ruralité était le thème du rapport d’orientation. Quelle a été la contribution de l’Aveyron ?

A. Quintard : C’est un sujet transversal qui nous tient à cœur parce que la notion de territoire est importante à nos yeux. L’idée est que les jeunes sur un territoire puissent travailler ensemble sur des sujets communs, porter des projets collectifs afin de montrer que vivre en milieu rural est une chance et non une fatalité. Dans notre département, il existe des initiatives des jeunes sur des sujets fédérateurs qui apportent du développement à nos territoires.

- Y-a-t-il des sujets que l’Aveyron a mis en avant à ce congrès ?

A. Quintard : Oui et notamment le financement de la promotion de l’installation : les enveloppes ont été consommées et la réponse de la DRAAF est de dire qu’il faut réduire le champ d’action sur la promotion. Ça ne nous convient pas ! Car s’il n’y a pas de promotion de l’installation, il n’y aura plus d’installations. Nous avons alerté sur l’impact financier que cela représenterait pour nos territoires et pour notre agriculture. Nous sommes aussi intervenus sur les intrusions en élevages, en demandant que le cadre de la loi évolue. Les personnes qui s’introduisent dans nos élevages sans autorisation doivent être pénalement responsables».

Recueillis par Eva DZ

Lire aussi dans la Volonté Paysanne datée du jeudi 6 juin 2019.

 éleveurs+JA+congrès